Le Mexique lutte contre les animaux domestiques envahissants

Publié le : Last updated:

espece invasive animaux de compagnie mexique plaie

Une mexiciane sauve un perroquet lors d’une innondation au Mexique en novembre 2007 © AFP PHOTO/Alfredo ESTRELLA

En avril 2010, le Mexique a interdit l’importation d’animaux de compagnie considérés comme des espèces invasives menaçantes pour l’écosystème du pays. Depuis que le pays a autorisé l’importation d’animaux domestiques dans les années 1990, ce marché a augmenté. Chaque année, près de 10 millions de reptiles et d’amphibiens sont achetés, rapporte l’IPS du 20 juillet. De 2005 à 2010, plus de 900 000 oiseaux sauvages ont été importés. Or, les espèces invasives perturbent l’équilibre des milieux et menacent les espèces locales avec lesquelles elles entrent en concurrence. Par exemple, la conure veuve (Myiopsitta monachus), une espèce de perruche originaire du sud de l’Amérique latine, dont plus de 120 000 spécimens ont été importés, se reproduit dans la nature et ravage les cultures de maïs et de sorgho. « Le seul moyen de lutter contre les espèces invasive est effectivement d’en interdire la commercialisation parce que leur éradication coûterait des millions de dollars. Ce genre de restriction fonctionne très bien. C’est une nécessité pour la sécurité nationale et alimentaire », affirme María Elena Sánchez qui dirige l’ONG écolo Teyeliz.

Media Query: