Les forêts humides mieux préservées de l’exploitation illégale

Publié le : Last updated:

INDONESIE, Pelalawan. Un militant de Greenpeace protestant contre l’exploitation forestière dans la province de Riau. 15/07/10. Copyright AFP Photo

L’exploitation illégale des forêts humides serait en déclin de 20% à l’échelle mondiale par rapport à 2002, selon une étude menée par le think tank britannique Chatham House, rapportée dans le Guardian. La baisse serait comprise entre 50 et 75% pour des zones sensibles telles que le Brésil, le Cameroun et l’Indonésie. Le rapport attribue ce succès à l’action des gouvernements, des groupes de pression ainsi qu’à un plus grand sens de la responsabilité des entreprises. Les imports vers l’Europe de bois exploités illégalement serait ainsi passés de 20 millions de mètres cubes en 2000 à 17 millions en 2008. « Pour des centaines de millions de personnes dans le monde dépendantes de la forêt pour leur subsistance, réduire l’exploitation illégale implique une protection de leur source de revenu », a déclaré Stephen O’Brien, sous-secrétaire d’Etat britannique attaché au développement international.

Media Query: