Le « tourisme à la pompe » plombe le bilan carbone du Luxembourg

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

carburants ; gaz à effet de serre ; CO2

Les prix des carburants pratiqués au Luxembourg attirent de nombreux automobilistes frontaliers. AVRIL 2005. LUXEMBOURG © AFP PHOTO

L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) vient de publier son Examen environnemental sur le Luxembourg dans lequel elle invite les autorités à augmenter les prix des carburants afin de lutter contre ce qu’elle qualifie de « tourisme à la pompe ». De très nombreux automobilistes frontaliers viennent en effet régulièrement faire leur plein dans les stations luxembourgeoises en raison des prix très faibles qui y sont pratiqués. Conséquence, « le pays a produit la même quantité de gaz à effet de serre (GES) en 2007 qu’en 1990, malgré un objectif de réduction de 28 % ». La production de CO2 par habitant dépasse ainsi largement celle des autres pays avec 22,5 tonnes en 2007, souligne le communiqué de l’OCDE. Angel Gurría, le secrétaire de l’organisation, souhaite donc que dans le cadre de la réponse apportée à la crise, le gouvernement ne relègue pas l’environnement au second plan mais qu’il l’intègre au contraire dans une stratégie globale.

Media Query: