Fermeture controversée des tanneries sur le Gange

Publié le : Last updated:

conflit hindous musulman cuir tannneries ganges

Uttar Pradesh – Sèchage du linge sur les rives du fleuve Gange à Varanasi – Inde – Asie © ALTITUDE/Arthus-Bertrand Yann mars 1999

De plus en plus de tanneries situées le long du Gange ferment depuis une décision de justice de 2008. Cette année-là, la Haute cour de justice d’Allahabad dans la province de l’Uttar Pradesh en Inde a ordonné aux industries déversant leurs eaux polluées dans le fleuve de fermer, de se délocaliser ou de mettre en place un système de traitement de leurs déchets, rapporte The Independent du 9 mars. Pour les écologistes, il s’agit d’une victoire sur cette industrie qui pèse près de 890 millions de dollars et emploie des milliers de personnes car elle rejetait depuis des décennies des produits chimiques et des métaux lourds dans le Gange. « Mais, pour de nombreux travailleurs musulmans et les propriétaires de tannerie de la ville de Kampur où se trouve 400 des 2100 tanneries de la région, il s’agit d’un complot politique et d’une vendetta religieuse », écrit The Independent qui rappelle qu’en Inde le travail du cuir est réservé principalement aux musulmans parce que la vache est considérée par les Hindous comme un animal sacré.

Media Query: