La sécheresse au Venezuela fait réapparaître un village inondé depuis 25 ans

Publié le : Last updated:

Barrage ; sécheresse

Hugo Chavez lors de l’inauguration du barrage de Caruachi. Novembre 2003, Puerto Ordaz, VENEZUELA © AFP PHOTO / PRESIDENCIA

Le Venezuela traverse actuellement une période de sécheresse telle que le réservoir du barrage de La Honda a vu son niveau d’eau baisser de près de 30 mètres, au point de rendre de nouveau visible l’ancien village de Potosi, submergé en 1985 pour les besoins de la construction du complexe hydroélectrique Uribante-Caparo. En conséquence, la centrale Leonardo Ruiz Pineda, la troisième plus importante au Venezuela, fonctionne à moins de 10 % de sa capacité et d’après Juan Barillas, qui préside la compagnie en charge de la gestion du barrage, « elle pourrait devoir diminuer encore davantage sa production d’électricité » si la situation ne s’améliore pas, rapporte le quotidien TVNZ. Dans un pays où l’hydroélectricité représente 68 % de la production électrique, et où le réservoir du plus grand barrage hydroélectrique pourrait lui aussi atteindre un niveau critique en juin, le président Hugo Chavez a donc déclaré l’état d’urgence et a imposé aux Vénézuéliens des restrictions afin d’économiser eau et électricité.

Media Query: