Le droit de propriété enfin accordé aux femmes Swazi

Publié le : Last updated:

Droits des femmes ; propriété

Récréation dans une cour d’école à Hlatikulu, région de Shiselweni, Royaume du Swaziland (26°58’S – 31°19’E) © Yann Arthus-Bertrand

La Cour suprême du Swaziland a reconnu pour la première fois, mardi 23 février, le droit pour les femmes d’accéder à la propriété. Bien qu’elle ne vise que les femmes mariées, cette décision représente déjà une première victoire pour les femmes Swazi qui encore aujourd’hui sont considérées comme des personnes mineures et ne peuvent donc accomplir aucun acte sans le consentement de leur mari. Depuis 2005, la nouvelle Constitution leur accorde les mêmes droits qu’aux hommes mais, en pratique, les lois anciennes et les coutumes continuent de réglementer les rapports familiaux. Comme en témoigne Thabsile Masuku, interrogée par l’IRIN, « aux yeux de la loi, je suis juste une mineure dépendante de mon mari et bien qu’en réalité je sois une personne indépendante, au Swaziland, je n’existe pas ».

Media Query: