Accord pour la protection de la forêt entre le Guyana et la Norvège

Publié le : Last updated:

REDD prémisses Accord pour la protection de la forêt entre le Guyana et la Norvège

hoto aérienne prise en juin 2004 en Guyane du village d’orpailleurs illégaux du site de Dorlin, avant son démantèlement par les autorités françaises. En Guyane, 10.000 à 12.000 clandestins, pour la plupart Brésiliens, sillonnent inlassablement la forêt de ce département français grand comme le Portugal à la recherche de quelques grammes d’or et des villages entiers, avec casino, maison de passe et dentiste poussent en pleine forêt. © AFP PHOTO/ GENDARMERIE NATIONALE

La Norvège a signé lundi 16 novembre un accord avec le Guyana pour que ce dernier ne coupe pas ses forêts en échange de 250 millions de dollars d’ici à 2015. Le Guyana va d’abord recevoir 30 millions de dollars et le reste viendra si le projet parvient à éviter la déforestation, rapporte un article publié le 17 novembre sur le site du WorldWatch Institute. Les autorités du Guyana tentent depuis des années d’obtenir des fonds pour lutter contre la déforestation et ainsi réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’aide versée par la Norvège s’apparente à un mécanisme connu sous le nom de REDD (pour Réduction des émissions dues au déboisement et de la dégradation forestière dans les pays en développement) qui doit faire l’objet d’un accord à Copenhague. La REDD consiste à rémunérer les pays en développement pour qu’ils n’exploitent pas leurs forêts.

Media Query: