L’habitat d’une espèce menacée acheté par une agence de voyage

Publié le : Last updated:

chili cefr andin patagonie protection espece eco tourisme

Le parc de Pumalin, près de 300.000 hectares appartenant à l’homme d’affaires américan Douglas Tomkins qui en a fait une réserve naturelle, © AFP PHOTO/SANDRA WEISS

Nomads, l’une des plus grandes entreprises spécialisées dans l’éco-tourisme au Chili a acquis 22 000 hectares de terre dans le sud du pays pour créer une réserve de protection d’espèces menacées. Parmi ces espèces se trouve l’huemul de Patagonie, plus connu sous le nom de cerf du sud andin. Cet animal apparaît sur le blason du Chili, toutefois il est menacé de disparition depuis 1976, rapporte le Santiago Times du 2 novembre. Patricio Rodrigo, le directeur du cabinet de consultants écologistes Chileambiente, affirme que « Nomads veut développer un projet de protection de l’huemul. » Nomads compte aussi sur ce projet de préservation pour attirer les touristes dans la région et y développer de nouveaux itinéraires touristiques.

Media Query: