Réévaluation de l’impact de l’élevage sur le changement climatique

Publié le : Last updated:

polemique elevage climat role impact worldwatch institute

Herbage sur la commune des Estables, vaches de race charolaise destinées à obtenir le label AOC « Fin Gras du Mezenc ». © AFP PHOTO THIERRY ZOCCOLA

L’élevage serait responsable de 51% des émissions de gaz à effet de serre, d’après le WordlWatch Institute. Or, la valeur avancée habituellement -celle de la FAO- est plutôt de 18% du total les émissions de gaz à effet de serre. L’hypothèse défendue par le WorldWatch Institute, un think tank fondé par Lester Brown, est que les données officielles sont sous-évaluées. Car elles ne tiennent pas compte de certains facteurs ou n’attribuent pas certaines émissions à l’élevage, rapporte The Independent du 1er novembre. La FAO ne prendrait pas suffisamment en compte le méthane, l’usage des terres et la respiration des animaux. En effet, les animaux d’élevage rejettent du méthane, un puissant gaz à effet de serre. De plus, comme la place manque pour nourrir les animaux, on la gagne en coupant les forêts. Enfin, selon cette étude, la respiration des bovins et autres ovins rejette plus de CO2 que ce que la photosynthèse peut absorber naturellement ; cet excès se chiffrerait à 8,7 milliards de tonnes de CO2 soit 3,7% des émissions de gaz à effet de serre. Pour les auteurs de l’étude, son intérêt consiste à relancer le débat : « si nous avons raison, cela signifie que pour inverser le changement climatique remplacer les produits d’élevage fera partie des meilleures stratégies à adopter. »

Media Query: