De nouveaux habitats protégés pour les primates menacés

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

china chine grue crane qiqihar coucher de soleil reserve naturelle

CHINE, Qiqihar: Des grues volent à l’horizon au soleil couchant dans une réserve naturelle à Qiqihar dans le nord-est de la province chinoise de Heilongjiang le 15 mars 2009. Qiqihar est aussi connue comme étant la « ville des grues » pour la grues de Mandchourie, un symbole chinois de longévité et parmi les rares au monde à avoir migré entre le nord-est de la Sibérie et la Chine. Copyright AFP Photo CHINA / STR

La création récente de nouvelles réserves en Chine et au Vietnam pourraient sauver de l’extinction deux espèces de primates, d’après The Independent daté du 24 septembre 2009. La population de gibbons à crête noire, qu’on pensait éteinte jusqu’en 2002, atteint aujourd’hui 110 individus au Vietnam et en Chine, passant au statut d’espèce en danger critique. Cette croissance fait suite à la protection de 6 500 ha en Chine dans une réserve créée à l’aide de l’association britannique Fauna and Flora International (FFI). La nouvelle zone protégée quadruple la surface de protection de l’espèce. « L’accroissement de la surface d’habitat protégé pour le gibbon à crête noire est un succès énorme pour FFI et pour la conservation régionale », déclare Luo Yang, responsable de FFI en Chine, ajoutant que « l’espèce vit actuellement surtout du côté vietnamien de la frontière, mais elle peut maintenant étendre son territoire à la Chine ». Par ailleurs, le rhinopithèque du Tonkin, que l’on croyait également éteint, devient aussi une espèce en danger critique, atteignant un effectif de 90 individus, grâce à la création d’une zone protégée de 2 000 ha dans le nord du Vietnam, région de forêt subtropicale dont l’espèce est endémique. Tout comme le gibbon à crête noire, le rhinopithèque du Tonkin est menacé par la disparition de son habitat.

Media Query: