Comprendre Copenhague : les gaz à effet de serre

Publié le : Last updated:

gaz effet de serre comprendre enjeux explication

C’est une molécule anodine, la vapeur d’eau, qui est le plus abondant des gaz à effet de serre. Mais les activités humaines n’influencent que marginalement les quantités présentes, elle ne joue donc qu’un rôle secondaire dans le réchauffement climatique actuel. En revanche, d’autres gaz à effet de serre ont vu leur concentration augmenter considérablement depuis la Révolution industrielle. Il s’agit du dioxyde de carbone (CO2), du méthane (CH4), du protoxyde d’azote (N2O) et de tout un ensemble de gaz plus rares, dont ceux appelés gaz halogénés.

Paradoxalement, le CO2 est l’un des moins puissants des gaz à effet de serre. Une molécule d’hexafluorure de soufre (SF6), par exemple, est plusieurs milliers de fois plus « réchauffante » qu’une molécule de CO2. Elle a aussi une « durée de vie » dans l’atmosphère de l’ordre de 3200 ans, contre 100 ans environ pour le CO2. En combinant les deux paramètres, les chercheurs calculent un Facteur de réchauffement global (FRG), qui est 22 800 fois plus élevé pour le SF6 que pour le CO2, sur un siècle ! Heureusement, le SF6 n’est émis qu’en très petites quantités dans l’atmosphère. En comparaison, chaque année, les hommes émettent environ 30 milliards de tonnes de CO2.

Il est possible de comparer l’importance relative des différents gaz. En 2004, le gaz carbonique représentait 77 % des émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines, le méthane 14,3 %, l’oxyde d’azote, 7,9 % et les gaz halogénés 1,1 %. Le CO2 provient essentiellement de la combustion des énergies fossiles et de la déforestation, le méthane, de l’agriculture et de l’utilisation du gaz naturel, le protoxyde d’azote vient de la fertilisation, les gaz halogénés sont utilisés dans l’industrie, certains comme réfrigérants (et appauvrissent donc aussi à la couche d’ozone).

Chaque gaz est émis dans l’atmosphère au travers de mécanismes différents. A chaque fois, des mécanismes particuliers – économiques, technologiques, ou politiques- doivent donc être trouvés pour en limiter les émissions.

Martinière.

Media Query: