Critique de la gestion des barrages lors du typhon Parma

Publié le : Last updated:

inondations philippines barrages typhon parma

PHILIPPINES, Cagayan : photo aérienne d’un village isolé au milieu de champs de riz et de maîs inondés dans la province de Cagayan le 5 octobre 2009, deux jours après le passage du typhon Parma sur le nord des Philippines © AFP PHOTO/Mike F. Alquinto

Des écologistes et des scientifiques ont dénoncé la gestion de trois barrages lors du passage du typhon Parma la semaine dernière qui aurait selon eux aggravé les inondations aux Philippines dans le nord de l’île de Luçon. En effet, l’association AGHAM (« Advocates of science and technology for the people ») accuse les opérateurs des barrages d’avoir attendu que l’eau atteigne un niveau très haut, afin de dégager plus de profit, avant d’ouvrir les vannes sans prévenir la population. Le président de l’association, Giovanni Tapang, estime que l’eau aurait dû être relâchée plus tôt et graduellement, peut-on lire dans Asian Press le 12 octobre. Le gouvernement de Gloria Arroyo est également critiqué pour son manque d’organisation et de préparation face aux catastrophes naturelles.

Media Query: