Les mucilages, une menace pour la vie sous-marine ?

Publié le : Last updated:

mucilages blob oicean slime menace santé

Corail rouge de Méditerranée. L’Algérie qui possède la plus grande réserve de corail rouge de Méditerranée, pourrait de nouveau autoriser la pêche de cet or rouge – interdite sur son territoire depuis 1998 -, à l’issue d’une étude confiée à des chercheurs marseillais. © AFP PHOTO ROLAND GRAILLE

La présence de mucilages ou « blobs » en anglais dans la mer Méditerranée a considérablement augmenté ces 20 dernières années avec l’augmentation des températures, selon une étude publiée dans le journal PloS One. Ces blobs sont des mucilages, c’est-à-dire des corps visqueux, composées de résidus issus de la neige marine, qui ont la propriété de gonfler dans l’eau. Ils peuvent atteindre jusqu’à 200 kilomètres de long et piéger la faune sous-marine, relate un article de National Geographic du 8 octobre. Bien qu’observé depuis le XVIIIe siècle, ils sont mal connus. D’après l’étude parue dans PloS, les blobs contiennent de nombreux agents pathogènes sous formes de virus ou de bactéries. Pour Roberto Danovaro, directeur de recherche à l’université de Marche en Italie, qui a dirigé cette étude, estime qu’à cause de leur présence à proximité des plages : « le rejet d’agents pathogènes par les mucilages peut être potentiellement problématique pour la santé humaine ».

Media Query: