L’eau, un frein au développement du solaire dans le Nevada ?

Publié le : Last updated:

besoin eau centrale solaire question doute debat

Un technicien passe près de panneaux solaires sur le site de la première centrale solaire photovoltaïque au sol en France métropolitaine, le 19 novembre 2008 à Lunel. Le site qui s’étend sur 1,5 hectares, permet l’implantation de plus de 6500 modules photovoltaïques qui convertissent de l’énergie lumineuse en énergie électrique. La production de la centrale sera de 605 900 kWh électrique par an. L’intégralité de la production sera injecté sur le réseau de distribution national, sur la ligne haute tension (20000 volts) souterraine qui borde le site. © AFP PHOTO PASCAL GUYOT

L’entreprise Solar Millenium prévoit de construire deux grandes fermes solaires, des centrales solaires thermiques, dans le Nevada, mais ce projet nécessite d’importantes quantités d’eau. « L’entreprise a annoncé que la méthode envisagée pour refroidir la centrale nécessiterait 4,96 milliards de litres d’eau par an, soit un cinquième de toute l’eau disponible dans cette vallée du désert », peut-on lire dans le New York Times du 30 septembre. Les habitants sont partagés entre soutenir ce projet qui apportera des emplois et la crainte de la pression qu’il va exercer sur les disponibilités en eau de la région. Le journal écrit aussi qu’il s’agit « d’une vérité qui dérange ; le renouvelable peut parfois nécessiter d’importants quantités d’eau. » Et d’autres projets de centrales posent le même problèmes, notamment en Californie. L’eau sert au refroidissement et au nettoyage des miroirs des centrales, or des technologies existent pour que ces dernières produisent de l’énergie avec moins d’eau. « Lorsque 20%, 30% voire 40% de notre énergie proviendra du renouvelable, l’eau va devenir un enjeu important », affirme, Daniel M Kammen, le directeur du laboratoire de recherche sur les énergies renouvelables à l’université de Berkeley.

Media Query: