L’énergie de la terre

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

geothermie une energie pour demain?

Nul besoin de vivre en Islande pour savourer les bienfaits du thermalisme, produire de l’électricité ou chauffer des serres agricoles grâce à la géothermie. En plein Paris, où il n’y a pas le moindre volcan en vue, des bâtiments (la Maison de la Radio) sont chauffés ainsi ! Au Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande ou aux Philippine, par exemple, c’est également le cas. En effet, sous nos pieds, en tout point du globe, la terre est chaude… Elle l’est de plus en plus à mesure que l’on s’enfonce en profondeur vers le noyau central (4000°C) : elle gagne en moyenne 3°C tous les 100 m. Or dans l’écorce terrestre, de l’eau circule, à différentes profondeurs, chauffée par la chaleur interne de la terre. Parfois, une nappe d’eau chaude naturelle affleure sous forme de source ou de geyser.

Cette source de chaleur est exploitée de diverses façons. La géothermie haute température permet de produire de l’électricité dans des centrales géothermiques. En forant jusqu’à 500 m de profondeur, on atteint la vapeur d’eau (entre 150° et 350°C), retenue sous pression dans le sous-sol comme dans une cocotte-minute. Celle-ci actionne une turbine produisant de l’électricité. Les ressources géothermiques favorables à la production d’électricité abondent tout autour du Pacifique (28 % d’électricité géothermique aux Philippines), en Russie, en Europe centrale et orientale, mais à l’échelle mondiale, la géothermie couvre moins de 1 % des besoins en électricité.

La géothermie basse température sert, elle, à produire de la chaleur. L’eau chaude (de 20°C à 150°C) qui circule dans les roches perméables du sous-sol est aspirée et utilisée pour chauffer des logements et bâtiments, des serres agricoles, des bassins de pisciculture. Enfin, il existe une géothermie dite à très basse température, qui utilise la chaleur stockée dans les sols en faible profondeur pour la climatisation et l’alimentation en eau chaude des maisons particulières.

Pompes à chaleur ou centrales géothermiques : les technologies sont aujourd’hui mûres et compétitives pour permettre le développement de cette énergie encore trop peu valorisée. Or, avec la géothermie, la Terre nous offre une énergie propre et renouvelable, disponible jour et nuit, et qui ne participe pas au dérèglement du climat.

En savoir plus : perspectives sur la geothermie

Media Query: