La fin du pétrole

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

fin du pétrole pic petrolier scenarios

Contrairement à ce que certains imaginent parfois, la fin du pétrole ne surviendra pas brusquement. Elle ressemblera plutôt à une lente agonie. Mais avec sa raréfaction, le pétrole va se renchérir et ce qui était autrefois extrêmement bon marché va devenir dispendieux. Toute la société en sera modifiée.

Le point de départ du raisonnement est simple : une planète finie dispose nécessairement de ressources finies, en pétrole comme en d’autres matières premières. A force de les consommer, il n’en restera plus. Le pétrole n’est pas une ressource renouvelable, au sens où les réactions chimiques qui amènent sa formation se placent à une échelle de temps –des millions d’années- incomparables avec celle de sa consommation.

Il existe certainement des gisements encore inconnus. Mais les plus faciles à découvrir et à exploiter l’ont déjà été. Désormais, les quantités découvertes chaque année sont moins importantes que celles qui sont consommées. Il va donc y avoir un problème. Les experts discutent du quand ? On peut aussi discuter du comment ?

Car une société non pas sans pétrole mais avec un pétrole beaucoup plus rare et donc plus cher sera très différente de la nôtre. Toute la chimie moderne, basée sur le pétrole devra se transformer : rouges à lèvres, engrais, plastiques en tout genre devront soit être abandonnés, soit être fabriqués autrement. Evidemment, les transports deviendront plus coûteux. Ce sera la fin de la grande distribution telle que nous la connaissons dans les pays riches, car le système des grandes surfaces est basé sur les transports routiers, qui permettent des économies d’échelle. Le prix des produits importés augmentera ; le tourisme international redeviendra ce qu’il était aux siècles précédents : un luxe pour privilégiés. Les tensions pour l’accès aux derniers gisements vont s’aggraver, menant peut-être à davantage de conflits.

Cette évolution est inévitable et la récession actuelle, en ralentissant l’économie ne fait que la retarder. Aussi, la question est de comment l’anticiper. Développer les énergies renouvelables, et diminuer la consommation sont les deux mesures les plus élémentaires à prendre dans ce sens.

En savoir plus : Association pour l’étude des pics de production de pétrole et de gaz naturel

Media Query: