Les égouts mal gérés favorisent des moustiques plus dangereux

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Mosquito West Nile virus

Un moustique porteur du virus du Nil occidental. Découvert en Ouganda, le « West Nile virus » a causé une première épidémie sur le sol américain en 1999 à New York. ©Justin Sullivan/Getty Images/AFP

Les cours d’eau contaminés par les eaux usées engendrent plus de moustiques vecteurs d’infections. C’est le résultat d’une étude américaine résumée sur le site de Discovery Channel. Des centaines de villes des États-Unis utilisent un système de tout-à-l’égout susceptible de déverser des eaux usées dans les cours d’eau en cas de tempête. Les chercheurs ont trouvé que ces eaux contaminées contenaient des moustiques plus nombreux, plus gros, plus résistants et plus rapides à se développer que ceux des eaux propres. En outre, ces insectes sont vecteurs du virus du Nil occidental, dangereux pour l’Homme. « Un moyen de réduire ces problèmes artificiels est de garantir la qualité des cours d’eau en évitant d’y déverser les eaux usées », préconise Luis Fernando Chaves, écologiste à l’université Emory d’Atlanta.

Media Query: