Arctique : vers un océan de pollution

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Ice Arctic melt Transpolar Drift

La fonte des glaces arctiques pourrait, en modifiant le régime des vents, stopper la Dérive transpolaire et retenir plus longtemps les polluants dans la région. © AFP PHOTO/STEEN ULRIK JOHANNESSEN

L’océan Arctique pourrait devenir une mer de pollution stagnante d’ici 2070. C’est ce que prévoient des chercheurs norvégiens, qui ont modélisé la circulation des courants marins dans la région Arctique de polluants issus des activités humaines. Actuellement, ces polluants sont évacués vers l’Atlantique nord par un puissant courant de surface appelé dérive transpolaire. Mais si la fonte des glaces due au réchauffement climatique se poursuit au cours du siècle, ce courant pourrait s’arrêter, entraînant la stagnation de la pollution. Des chercheurs signalent toutefois que « d’autres courants de la région continueraient de disperser les polluants », rapporte le New Scientist.

Media Query: