Les animaux malades des déchets humains

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Sea Lions Pier 39 San Fransisco

Les lions de mer sont l’attraction phare du Pier 39, centre commercial et touristique de San Francisco. ©AFP PHOTO/Justin Sullivan/Getty Images

Certains déchets issus des activités humaines seraient facteur de cancers chez les animaux. C’est ce que révèle une étude américaine rapportée par le site Earth911. Les chercheurs citent l’exemple des lions de mer du port de San Francisco, en proie à des tumeurs. Les animaux morts présentaient dans leur graisse une forte concentration en PCB (un composant utilisé notamment dans les transformateurs électriques) et en DDT (un pesticide utilisé aux Etats-Unis jusqu’en 1972). Quant aux bélougas de l’estuaire du St-Laurent au Canada, ils sont victimes du PAH, un composé chimique que les fonderies d’aluminium des environs rejettent dans les cours d’eau. « Plus nous contaminons l’environnement, plus nous verrons de tels problèmes », alerte Frances Gulland, du Marine Mammal Center de Sausalito (Californie).

Media Query: