Massacre de dromadaires en Australie pour 25 millions de dollars

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

australia broome australie dromadaire camel cable beach sand dunes sable plage

AUSTRALIE, Broome: Une caravane de dromadaires conduit des touristes le long de la fameuse plage Cable Beach à Broome le 23 mai 2000, alors que Broome se remet d’un cyclone survenu au début de la saison touristique, sur la côte occidentale de l’Australie. Les dromadaires sont vus comme étant un moyen de voir le coucher de soleil en étant respectueux de l’environnement, grâce à leurs larges pieds qui causent peu de dégâts aux dunes de sable. Copyright AFP Photo / William WEST

Le gouvernement australien envisage d’allouer 25 millions de dollars pour abattre les dromadaires qui sont en liberté, peut-on lire dans le New Zealand Herald du 29 juillet 2009. Un million de dromadaires errent actuellement dans le bush australien, alors que l’espèce a été introduite dans le pays en 1840. Les destructions qu’ils causent aux canalisations et aux systèmes de climatisation pour trouver de l’eau impliquent des coûts aux propriétaires privés et aux communautés indigènes, soit 8 millions d’euros par an. Ils infligent également des dégâts à la végétation et nuisent aux Aborigènes. « Les dromadaires peuvent manger jusqu’à 80% des plantes disponibles », explique Murray McGregor, chercheur au Centre de recherche coopératif sur le désert, à Alice Springs. Le programme d’éradication, qui devrait s’étaler sur 4 ans, doit néanmoins tenir compte de la prolifération de l’animal : l’abattage annuel de 80 000 individus ne ferait que compenser leur fort taux de reproduction.

Media Query: