Diabète et pesticides : le lien se confirme

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Diabete walk united nations

Marche contre le diabète en Inde lors d’une journée mondiale des Nations unies consacrée à cette épidémie, qui touche quelque 200 millions de personnes dans le monde. ©AFP PHOTO/Tauseef MUSTAFA

L’exposition au DDT, un pesticide, présent dans certains poissons augmenterait le risque de diabète. C’est le résultat d’une étude américaine rapportée par le site Environmental Health News. Les chercheurs ont suivi depuis les années 1990 près de 500 habitants de la région des Grands lacs, notamment des pêcheurs. Ils ont établi une corrélation entre la concentration de DDE (l’agent chimique produit par le corps humain à partir du DDT) dans le sang et le risque de diabète. « La plupart des gens ne considèrent pas le diabète comme une maladie liée à l’environnement. Cette étude montre qu’elle l’est bel et bien », souligne David O. Carpenter, de l’université d’Albany. Bien qu’interdit aux Etats-Unis (et dans la plupart des pays développés) depuis les années 1970, le DDT subsiste via le DDE dans le corps de presque toute la population américaine, selon les chercheurs.

Media Query: