Le méthane mystère des mégapoles

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Los Angeles methane smog pollution

Los Angeles baignée dans un nuage de pollution. Le méthane est un gaz dont l’effet de serre sur 100 ans est 25 fois plus puissant que le CO2. © David McNew/Getty Images/AFP

Les grandes villes dégagent bien plus de méthane que ce que l’on estimait auparavant. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs californiens. Ils ont mesuré la quantité de méthane émis dans la région de Los Angeles. En retranchant les émissions des sources connues (décharges, bétail, eaux usées…), ils sont arrivés au résultat de 0,14 à 0,34 mégatonnes par an. A l’échelle mondiale, cette quantité aux causes indéterminées représenterait 7 à 15% des émissions globales de méthane dues aux activités humaines, rapporte le New Scientist. « On aimerait bien trouver quelle est la source pour pouvoir mettre un bouchon dessus », indique Paul Wennberg, chimiste atmosphérique au California Institute of Technology (ou Caltech) de Pasadena.

Media Query: