Attaqués par des requins, ils militent pour leur sauvegarde

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

shark finning peche requin aileron poisson chondrychtien fishing abidjan abobodoume cote d ivoire

COTE D’IVOIRE, Abidjan: Un pêcheur découpe les ailerons d’un requin sur le marché aux poissons d’Abobodoume, un quartier populaire d’Abidjan, le 12 avril 2008. Les ailerons du requin sont séchés, puis vendus au prix de 32 000 francs CFA – soit 50 euros – le kilo à des grossistes guyanais ou sénégalais. Ils sont ensuite exportés vers les pays asiatiques, notamment la Chine et le Japon. La viande de requin qui reste après la découpe des ailerons est ensuite vendue au prix de 8 000 francs CFA (10,50 euros) le kilo. Copyright AFP Photo / KAMBOU SIA

Neuf survivants d’attaques de requins sont venus prendre la défense des requins devant les sénateurs du Congrès américain, le 15 juillet 2009, relate le site Suisse International Shark Attack File, contre 100 morts dues aux attaques de tigre.

Media Query: