L’Amazonie péruvienne aux mains des investisseurs pétroliers

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Peru indigenas petroleo amazonia

Pollution sur le fleuve Corrientes, dans le nord du Pérou, causée par des activités pétrolières américaine et argentine installées à proximité. ©AFP PHOTO/AIDESEP

Plus de 70% de l’Amazonie péruvienne a été répartie en concessions pour des investissements d’hydrocarbures entre 2003 et 2008. C’est ce qu’estime Derecho, ambiente y recursos naturales (Droit, environnement et ressources naturelles), une ONG péruvienne. 60 concessions pétrolières, dont 15 illégales, recouvriraient ainsi 12 zones protégées dans tout le pays. Ces activités pétrolières, auxquelles s’ajoutent les exploitations minières, menacent les ressources des populations locales, constate le site Internet Tierramérica. Les habitants de plusieurs régions ont en effet déploré des ruptures d’oléoducs, entraînant des contaminations au pétrole des rivières et des cultures dont ils dépendent. Un conflit à ce sujet entre les communautés indigènes et le gouvernement a été à l’origine le 5 juin dernier de violentes altercations qui ont fait au moins 34 morts dans la province de Bagua (nord du pays).

Media Query: