La pollution de l’air intérieur tue 46 000 personnes par an au Bangladesh

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

pollution air interieur deces

Un livreur de journaux à Pékin porte un masque de protection contre la pollution de l’air © AFP PHOTO/Frederic J. BROWN AFP Photo

Les maladies respiratoires dues à la pollution de l’air intérieur tuent 46 000 Bangladais chaque année, d’après l’Organisation Mondiale de la santé. « Près de 92% des foyers du pays cuisinent à partir de combustibles biologiques solides (bois, bouses) qui rejettent des substances toxiques comme le monoxyde de carbone, le méthanal [ou formaldéhyde] et d’autres particules nocifs à des niveaux élevés », peut-on lire dans un article de l’IRIN du 18 juin. Les femmes et les enfants sont les premières victimes car ce sont eux qui passent le plus de temps dans les maisons. Dans le monde, entre 1,6 et 2 millions de personnes décèdent chaque années de maladies respiratoires provoquées par la pollution intérieure. Améliorer la ventilation et la qualité des combustibles employés permettraient de réduire les risques liés à ces maladies.

Media Query: