Des bactéries pour sauver les grenouilles

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

golden frog grenouille doree chytridiomycose champignon chytrid fungus batrachochytrium dendrobatidis atelopus zeteki panama

PANAMA, Valle de Anton: Une grenouille dorée (Atelopus zetequi) vue dans le zoo El Nispero del Valle de Anton, à 124 km à l’est de la ville de Panama le 16 avril 2009. Copyright AFP Photo / Elmer MARTINEZ

Pour sauver les grenouilles menacées tout autour de la planète par un champignon mortel, les chercheurs veulent utiliser un autre microorganisme : une bactérie, rapporte le New Scientist du 8 juin 2009. Le champignon est à l’origine de la chytridiomidose, une maladie soupçonné d’être la cause du déclin des populations amphibiennes dans le monde. La bactérie, elle, secrèterait naturellement un antibiotique actif contre ce champignon. Elle se trouve sur la peau de certaines espèces d’amphibiens mais pas des autres. En trempant des grenouilles dans une solution bactérienne, des chercheurs américains ont montré qu’ils pouvaient les protéger.Trenton Garner, de l’Institut de zoologie de Londres, se félicite de ces travaux car « Trop peu de personnes se sont impliquées jusqu’à présent dans la recherche d’une solution pour faire reculer la chytridiomidose ». Les chercheurs vont tester le traitement sur des populations élevées en captivité de grenouilles dorées de Panama, espèce éteinte dans la nature, avant peut-être, de l’utiliser dans le milieu naturel.

Media Query: