Les États-Unis ont importé plus d’un milliard d’animaux sauvages entre 2000 et 2006

Publié le : Last updated:

corail commerce etats unis animaux sauvages wildlife united state coral cnidaires cnidarian

INDONESIA, Jakarta, Java: Un ouvrier empaquette du corail vivant destiné à l’exportation aux États-Unis, à Jakarta, le 15 octobre 2008. © AFP Photo / Bay ISMOYO

Plus d’1 milliard d’animaux sauvages ont été importés aux États-Unis entre 2000 et 2006, selon une étude parue dans la revue Science le 1er mai 2009. coraux et poissons constituent la majorité des importations. Dans son analyse des données rassemblées par le Service américain de la vie sauvage, Katherine Smith, écologiste à l’Université de Brown, États-Unis, pointe le manque de données sur la nature, l’origine et l’état de santé des animaux. À peine 14% de ces derniers sont enregistrés par l’État fédéral sous leur nom d’espèce. Les auteurs estiment que cette mauvaise surveillance du commerce international sur le continent a permis l’augmentation de sa vulnérabilité aux maladies émergentes et aux espèces envahissantes. « Les deux tiers des animaux entrant sur le territoire américain viennent d’Asie du Sud-Est, considérée comme un point chaud pour les maladies zoologiques émergentes », expliquent les auteurs. En 2003, 72 personnes avaient été infectées par le virus du monkeypox, transmis par animaux de compagnie qui avaient été en contact avec des rongeurs importés d’Afrique. Les auteurs soulignent l’urgence de former importateurs, vétérinaires, industriels des animaux de compagnie ainsi que la population sur les « dangers des maladies transmises du monde sauvage aux humains ».

Media Query: