L’Afghanistan crée son premier parc national à Band-e-Amir

Publié le : Last updated:

parc national afghanistan band e amir

Afghanistan, Band-e-Amir: Un Afghan azara marche près du lac de Band-e-Amir, à l’entrée de la ville de Bamiya, le 16 octobre 2008. Les lacs scintillants de Band-e-Amir doivent compter parmi les plus incroyables spectacles naturels de l’Afghanistan. L’ensemble formé par six lacs est camouflé au coeur du massif granitique de Koh-i-Baba à 2 900 m d’altitude, et leurs eaux d’un bleu profond brillent telles d’irréels joyaux contre les monts poussiéreux qui les entourent. Copyright AFP Photo / Massoud HOSSAINI

Les autorités afghanes ont décidé de faire de la région de Band-e-Amir le premier parc national du pays. Avec ses 6 lacs spectaculaires séparés par des barrages naturels de travertine (une formation géologique calcaire), Band-e-Amir dispose d’un potentiel touristique. Mais il a souffert de la guerre entre 1979 et 2001, rappelle le site d’informations scientifiques ScienceDaily du 23 avril. L’agence de protection de l’environnement afghane, avec l’aide d’organismes étrangers, a mis en place des lois et a engagé puis formé des rangers pour assurer la protection du parc. Ce nouveau parc national devrait donc procurer à la population locale des emplois, ainsi que des revenus issus du tourisme. De plus, l’appellation « parc national » facilitera les démarches de classement au patrimoine mondial de l’humanité par l¹Unesco. À terme, la fondation du parc pose des bases concrètes pour la création d’une éventuelle aire protégée transfrontalière sur les montagnes du Pamir, qui serait partagée avec le Pakistan, la Chine et le Tajikistan. Les paysages de montagnes et de vallées enclavées constituent les niches écologiques pour de multiples espèces, comme niverolles alpines, loups, renards, bouquetins et autres mouflons sauvages.

Media Query: