Suicides massifs d’agriculteurs indiens endettés

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

suicide paysans Inde Chattisgarh

Un agriculteur indien part travailler dans le village de Churalgalan environ 100 km à l’ouest de Chandigarh, le 22 avril 2009. Des milliers d’agriculteurs et de travailleurs se sont suicidés dans l’état du Punjab ces dix dernières années, à cause de la crise faisant suite à la négligence du secteur de la part du gouvernement. Des experts appellent ce dernier à y être immédiatement plus attentif afin de sauver la situation, dans la mesure où les prix alimentaires augmentent rapidement./ © AFP PHOTOS/ PEDRO UGARTE

Plus de 1.500 fermiers se sont suicidés en quelques semaines dans l’État agricole de Chattisgarh, en Inde, après avoir été ruinés. C’est l’endettement des paysans associé à la pénurie d’eau, due aux très faibles pluies, qui a déclenché cette vague de suicides, relate le Belfast Telegraph du 15 avril 2009. « Le niveau des nappes est descendu à plus de 75 mètres, alors qu’il y a quelques années, il était à 12 mètres », explique Shatrughan Sahu, un villageois de la région. « La majorité des fermiers ici sont endettés, seul Dieu peut sauver ceux qui n’ont pas de puits », ajoute-t-il. Selon Bharatendu Prakash, de l’Association de l’agriculture biologique indienne, « les créanciers encouragent les prêts, mais n’offrent aucune échappatoire en cas de mauvaise récolte ». Alors que le gouvernement indien prône le développement économique grâce, entre autres, à la culture d’OGM, les aires forestières diminuent et de nombreux barrages sont construits. Des activités qui contribuent à faire baisser toujours plus le niveau des nappes phréatiques.

Media Query: