Des plastiques oxobiodégradables non biodégradables

Publié le : Last updated:

plastiques oxobiodégradables controverse afrique du sud recyclage

Chaine de recyclage à Heijningen en Allemagne © ANP PHOTO COPYRIGHT TON KOENE

En Afrique du Sud, l’absence de réglementation permet aux entreprises de déclarer n’importe quel produit comme étant « biodégradable ». Cette liberté a conduit au développement de plastiques oxobiodégradables, qui se détruisent rapidement en fines particules nocives pour la santé, rapporte AllAfrica le 15 avril. Pour les écologistes, l’appellation « biodégradable » est trompeuse, car le polymère ne disparaît pas totalement. Adoptés par de grandes firmes agroalimentaires sud-africaines, les plastiques oxobiodégradables contiennent du sulfure et de l’oxyde d’éthylène, deux substances qui peuvent entraîner des troubles respiratoires. David Hughes, directeur de la Fédération du plastique d’Afrique du Sud, a convaincu des entreprises comme Coca-Cola de ne pas recourir à ces matériaux, pour des raisons tant économiques (réorganiser la filière et embaucher plus) que qualitatives : « les plastiques oxobiodégradables peuvent continuer à se détériorer alors qu’ils sont intégrés dans de nouveaux produits ».

Media Query: