De puits de carbone, les forêts deviennent sources

Publié le : Last updated:

canada dendroctone foret nations unies changement climatique puits source carbone

Les dommages causés par le dendroctone du pin dans les forêts de l’ouest du Canada/ © AFP Photo/ Ministry of Forests/Lorraine Maclauchlan

Il suffirait de 2,5°C en plus pour faire passer les forêts de leur rôle de puits à celui de source de carbone, d’après une étude rapportée le 16 avril 2009 dans Nature. Sécheresse, invasions d’insectes, feux et orages provoqueraient des « relâchements de davantage de CO2, exacerbant le réchauffement », explique Alexander Buck, directeur exécutif de l’Union internationale des organisations de recherche sur la forêt (IUFRO). Le passage puits-source a déjà commencé : dans l’ouest du Canada, un coléoptère mangeur d’écorce, le dendroctone du pin, a dévasté 14 millions d’hectares, soit 3,5 fois la taille de la Suisse. D’ici à 2020, 270 mégatonnes de carbone seront émises si la destruction de cette sylve continue, soit « l’équivalent de 5 années d’émissions par les transports canadiens », précise Allan Carroll, entomologiste à Victoria (Colombie-Britannique). Le rapport, qui sera présenté au Forum des Nations unies sur les forêts qui a lieu à New York du 20 avril au 1er mai, appelle à l’urgence de modifier les pratiques de gestion forestière. « Les négociations sur le climat se focalisent sur les réductions d’émissions par la déforestation, mais n’ont pas encore considéré le problème de l’adaptation de ces forêts au changement », rappelle Buck.

Media Query: