Polémique sur le rôle des énergies renouvelables dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

FREIAMT

Eolienne à Freiamt. Hannelore Reinbold-Mench, le maire de Freiamt, est fière de l’engagement de ses 4300 administrés pour les énergies renouvelables : « nous produisons 13 millions de Kw/h par an, plus que nos propres besoins ». Cette ville touristique et agricole à 25 km au nord de Fribourg fait feu de tous bois depuis quelques années: panneaux solaires pour la chaleur, panneaux photovoltaïques pour la production de courant, copeaux de bois pour le chauffage, moulin, éoliennes et biomasse ALLEMAGNE, FREIAMT © AFP PHOTO ILAN GARZONE

Le développement des énergies renouvelables en Europe ne contribue pas à l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, selon les experts climatiques et les Verts allemands. Le Spiegel du 10 février publie une enquête dans laquelle le journal affirme : « les nouvelles éoliennes et les panneaux solaires n’ont pas empêché l’émission d’un seul gramme de CO2 » à cause du système d’échange de crédit carbone. En effet, d’une part, le volume total d’émission de CO2 autorisé n’est pas réévalué à la baisse au fur et à mesure du temps. D’autre part, le carbone qui n’est pas émis en Allemagne est revendu à des entreprises européennes, ce qui n’évite pas la pollution. Pour les Verts allemands, il serait plus efficace d’agir désormais sur l’efficacité énergétique des bâtiments plutôt que de continuer à développer un secteur des énergies renouvelables qui ne se révèle pas efficace dans ses objectifs de diminution des gaz à effet de serre. Mais en Allemagne, où 15% de l’électricité proviennent des énergies renouvelables, ce secteur est une industrie qui emploie 250 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 35 milliards de dollars.

Media Query: