Manger moins de bœuf et de porc peut réduire les coûts du réchauffement climatique.

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

AFP/ Franck Perry

Réduire la consommation mondiale de hamburger et de bacon permettrait de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, tout en économisant 20 milliards de dollars dans la lutte contre le changement climatique, selon une étude de l’agence néerlandaise de l’environnement. Le magazine New Scientist explique le raisonnement de l’agence: « si nous ne modifions pas nos habitudes alimentaires, les émissions devront être réduites des deux tiers en 2050, ce qui coûtera 40 milliards de dollars. » Les troupeaux émettent du méthane, un gaz à effet de serre puissant, et la production de viande nécessite d’utiliser des terres dédiés à leur alimentation. Ainsi, réduire la consommation hebdomadaire à 70 grammes de bœuf, 325 grammes de poulet et d’œufs de chaque habitant sauveraient 15 millions de kilomètres carrés de terre et permettrait d’économiser 20 milliards de dollars.

Media Query: