Risque d’extension de l’invasion de chenilles légionnaires

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

chenilles légionnaires

Chenilles légionnaires – © AFP, Photo/Christian Puygrenier

L’invasion de La FAO explique la situation : ces chenilles dévorent toute la végétation et polluent les réserves d’eau avec leurs excréments. Elles ont déjà atteint une centaine de villages au Liberia ainsi que six autres en Guinée et ont adopté un nouveau comportement. Les chenilles se réfugient profondément dans le sol, ce qui les protége de l’épandage de pesticides, puis elles réapparaissent quelques jours plus tard. Winfred Hammond, entomologiste libérien, décrit l’ampleur du risque de propagation : « C’est la porte ouverte à un désastre. Chaque papillon peut parcourir un millier de kilomètres et pondre 1 000 œufs. »

Media Query: