La pollution lumineuse menace les écosystèmes

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Route près de Bochum Allemagne © AFP PHOTO DDP/STEFFI LOOS

Les lumières polarisées attirent les animaux et les insectes et affectent donc l’écosystème, selon des scientifiques de la Michigan State University. À la tête de l’équipe de recherche, Bruce Robertson explique dans le New Scientist du 8 janvier que « les voitures, l’asphalte et les fenêtres reflètent plus la lumière que l’eau ». Les chercheurs ont recensé plus de 300 espèces attirées par ces surfaces réfléchissantes. Certains insectes ont modifié leurs comportements. Par exemple, ils pondent près des routes alors qu’auparavant, ils pondaient près des zones d’eau. Ces modifications dans le comportement des insectes, qui s’éloignent des zones d’eau, agit sur la chaîne alimentaire puisque les poissons et les bactéries aquatiques disposent de moins de nourriture. Le problème serait facile à résoudre d’après les chercheurs, il suffirait de construire des routes et des bâtiments plus sombre.

Media Query: