L’augmentation de l’acidité marine menace les récifs coralliens

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Coraux d’eau froide en Atlantique nord. Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) a lancé un appel en faveur des coraux d’eau froide, moins connus que ceux des mers chaudes mais tout aussi menacés, à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement du 05 juin 2004. FRANCE, Paris :© AFP OFF

L’acidité des océans augmente 10 fois plus vite que prévu, selon une étude de l’université de Chicago. Dans The independant, le professeur Wootton résume les conclusions de l’étude qu’il a menée : « Les résultats ont montré qu’une évolution du pH dans le temps était fortement liée à l’augmentation du dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Ce qui confirme l’hypothèse qu’une hausse du CO2 dans l’air conduit à une acidification des océans. » En effet, un tiers des émissions de carbone est absorbé par l’océan et se dissout dans l’eau. L’étude montre que ce phénomène affecte les récifs coralliens et les moules. Les créatures à coquille sont plus vulnérables dans un milieu plus acide. Pour le GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat), la hausse des températures et de l’acidité océaniques fera disparaître la majorité des récits coralliens avant la fin du siècle.

Media Query: