Les forêts de l’ouest américain menacées par des insectes ravageurs

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

fForêts Colorado

Feu de forêt au Colorado USA © AFP PHOTO/MARK LEFFINGWELL

Plusieurs milliers de kilomètres carrés de forêts de pins sont actuellement menacés par les dendroctonus ponderosae aux États-Unis et au Canada. Gregg DeNitto, entomologiste interrogé par le New York Times, explique que le nom latin de ces insectes ravageurs est « Dendroctunus, ce qui signifie littéralement tueur d’arbre. ». D’une taille de quelques millimètres, ces scolytes percent l’écorce des arbres affaiblis par la sècheresse pour y déposer leurs larves. L’arbre est privé de sa sève et meurt. Au Canada, le dendroctonus ponderosae a déjà touché 130 000 km² de forêt de pins pour la seule Colombie britannique. Il s’attaque désormais aux États-Unis ; rien que dans le Colorado 12 000 km² de pins ont été détruits ces deux dernières années. Les forêts deviennent alors plus vulnérables aux incendies, elles ne nourrissent plus suffisamment la faune et ne protègent plus des glissements de terrain. Si les forêts venaient à être trop dégradées, le tourisme en pâtirait. Pour sauver la forêt, les propriétaires doivent abattre les pins malades pour fournir plus d’eau à ceux qui restent. Les entrepreneurs tentent de trouver des solutions afin d’utiliser le bois infecté. Une papèterie teste un procédé pour le transformer en papier, tandis que d’autres s’en servent pour produire de l’énergie à partir de la biomasse.

Media Query: