Réglementation souhaitée pour les nanotechnologies

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

« Minatec, premier centre européen sur les nanotechnologies, inauguré 02 juin 2006 ». Un chercheur prépare un analyseur d’électron pour analyser les couches en microélectronique, le 18 mai 2006, dans le nouveau bâtiment de Minatec, un centre mariant recherche, enseignement, développement industriel des micro et nanotechnologies qui fera travailler à Grenoble 4.000 personnes. FRANCE, Grenoble : © AFP PHOTO JEAN PIERRE CLATOT

Un rapport britannique de la Royal Commission on Environmental Pollution sur les nanotechnologies demande la mise en place rapide d’une réglementation. Selon ce rapport, les nanomatériaux sont présents dans plus de 600 produits de consommation courante. D’après un article de la BBC sur cet étude, les nanoparticules n’ont nuit ni à l’homme ni à l’environnement. Bien qu’affirmant que jusqu’à maintenant les nanotechnologies ne sont pas révélées nuisibles, la commission à l’origine du rapport demande un renforcement des lois et des contrôles. Sir John Lawton, le porte-parole de la commission, prend l’exemple des nanoparticules d’argent qui tuent les bactéries à l’origine d’odeurs nauséabondes. Il se déclare préoccupé par « le nanoargent dans les vêtements qui pourrait se répandre dans l’environnement et se révéler très dangereux », car « pour le moment, les concentrations sont insuffisantes pour être dangereuses, mais s’il se généralise, alors le nanoargent pourrait causer de graves problèmes. »

Media Query: