Des observations de Thoreau servent à étudier les effets du changement climatique et la perte de biodiversité

Publié le : Last updated:

Des chercheurs d’Harvard et de l’Université de Boston se servent de notes d’observation réalisées entre 1851 et 1858 par Henry David Thoreau pour étudier les changements dans la faune et la flore de la Nouvelle-Angleterre. Le New York Times raconte que Thoreau, avant tout connu pour être le théoricien de la désobéissance civile, a aussi rédigé des carnets d’observation de la nature. À partir de ces documents, les scientifiques ont découvert qu’un quart des espèces mentionnées par Thoreau a disparu de la région tandis qu’un tiers survit à peine et ne devrait pas tarder à disparaître. Ils ont aussi noté un avancement dans les dates de floraison des plantes. Ces éléments, apparemment anodins, renseignent sur les changements que connaît la nature au fil du temps et démontrent l’importance de la simple observation pour comprendre le fonctionnement des écosystèmes et les effets des activités de l’homme sur l’environnement.

Media Query: