Vers des régions « décarbonées » en Chine ?

Publié le : Last updated:

Pékin Beijing  Shougang steel works

CHINA, Beijing : A view of the Shougang steel works still belching pollution in the western suburbs of Beijing 17 July, 2008. The massive steelworks were once the capital’s worst polluters but since Beijing’s successful bid for this year’s Olympic Games it has gradually been moved out of the city and now only operates at less than 30 percent capacity. AFP PHOTO/Peter PARKS

Pour accélérer la transition chinoise vers une économie plus propre, deux Britanniques proposent de créer des zones à faible émission de carbone dans le pays, sur le modèle des zones économiques spéciales. Mathew Findlay et Felix Preston, tous deux membre de think tanks, voient dans ces zones « décarbonées » un nouveau moyen d’attirer les investissements en Chine. C’est ce que rapporte le Monde du 15 octobre. Ainsi, Matthew Findlay justifie sa proposition : « L’Europe, quels que soient ses efforts, ne pourra pas assurer la sécurité climatique à ses citoyens si la Chine ne parvient pas rapidement à contenir ses émissions de CO2. » Pour rappel, la Chine est la quatrième économie mondiale et le deuxième émetteur de gaz à effet de serre. Cette idée pourrait être discutée lors d’un sommet entre l’Europe et la Chine au mois de décembre à Lyon.

Media Query: