Polémique autour d’une mine en Afrique du Sud

Publié le : Last updated:

MINING mine Afrique du Sud South Africa

SOUTH AFRICA, CAROLINA : Picture taken 11 May 2007 showing a mine in Carolina Mpumalanga locked between rich biodiversity area which has already caused irrepairable damage to the lakes and land nearby. Environmentalists in South Africa have taken Minerals and Energy Minister to court over more mining licence applications issued in the area. Billions of dollars are at stake as the government awards huge mining licences while it is accused by communities and environment groups of putting several several animal species and eco-systems are under threat.© AFP PHOTO ISAAC MANGENA

En Afrique du Sud, l’ouverture d’une nouvelle mine par MRC (compagnie minière australienne) dans la région du Cap-Oriental a fait l’objet de protestations de la part des habitants. Le 13 octobre, le Business Day offre une analyse de la situation et questionne le bénéfice tiré par les populations locales de ces activités. L’exploitation minière est perçue, d’une part, comme une source de richesses, d’emplois et d’infrastructures et, d’autre part, comme un héritage du colonialisme qui rend l’économie dépendante des fluctuations du cours mondial des matières premières. L’ANC (Congrès national africain, parti au pouvoir en Afrique du Sud), soutient de MRC, déclare que la mine « apportera emplois, écoles, logements, électricité, eau et routes. » L’auteur de la tribune cite une réaction parue dans un journal : « Pourquoi est-ce que ces gens doivent vivre sur le dépotoir de la mine pour avoir accès à ces services de base ? ». En effet, les habitants vont perdre leurs terres agricoles et voir leurs conditions de vie se dégrader s’ils refusent d’être relogé ailleurs. Face à ces protestations, assorties de soupçons de favoritisme dans l’attribution de la concession, Buyelwa Sonijca, ministre de l’Énergie et des mines, a retardé le début des travaux d’implantation de la mine.

Media Query: