L’Equateur expulse des citoyens dans les Galapagos

Publié le : Last updated:

equateur equador

ECUADOR, ISLA SAN CRISTOBAL : AFP PHOTO/Rodrigo BUENDIA

Le gouvernement équatorien a expulsé 1 000 de ses citoyens installés illégalement aux Galapagos (qui font partie du pays), rapporte le Los Angeles Times. Des immigrants attirés par la situation économique florissante de l’île.

Cette bonne santé économique vient en grande partie du tourisme, en forte augmentation.« Quand le nombre de visiteurs a atteint 50 000 dans une année, nous nous sommes dit que nous étions arrivés à la limite. Nous ne pouvions pas en accueillir d’avantage. Maintenant, nous sommes arrivés à trois fois ce total », explique Sixto Naranjo, le coordinateur du parc national. La population locale a également doublé depuis dix ans et atteint aujourd’hui 30 000 habitants.

Ensemble, tourisme et immigration font peser une menace sur les écosystèmes exceptionnels du site : depuis 2007, ils sont officiellement en danger, selon l’Unesco.

C’est pourquoi le gouvernement tente aujourd’hui de limiter les arrivées sur l’île. Mais, selon le Los Angeles Times, les expulsions décidées par le gouvernement ont déclenché dans le pays un débat : vaut-il mieux imposer une limite au tourisme ou expulser des résidents ? Selon le quotidien californien, les scientifiques préfèrent la limitation du nombre des touristes via l’augmentation du prix des droits d’entrée.

Media Query: