Un pétrolier japonais coulé lors de la Seconde Guerre Mondiale libère du pétrole.

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Pétrole

FRANCE, Beaulieu-sur-Mer : Un hélicoptere de la Marine Nationale Française survole, le 24 octobre 2005 à Beaulieu Sur Mer, une nappe d’hydrocarbures qui flotte à la surface de la Mer Méditerrannée, et a atteint la côte dans la nuit. Environ 7.000 mètres carrés de littoral ont été atteints par des boulettes d’hydrocarbures provenant probablement d’un dégazage effectué voici plusieurs semaines en haute mer et qui ont été poussées vers la côte par le vent. Photo Valery Hache © AFP

Une nappe de 5 km de pétrole a été détectée dans le lagon de Chuuk, au large de la Micronésie, le 31 juillet, nous apprend New Scientist. Ce pétrole provient d’une épave de pétrolier japonais, le Hoyo Maru, coulé durant la Seconde Guerre mondiale. Cette fuite causée par l’érosion de l’épave fait planer la menace d’une marée noire, d’autant plus que personne ne sait quelles quantités de carburants le pétrolier avait à son bord lors de son naufrage. « Ce qui est inquiétant », avertit Bill Jeffrey, un archéologue, « c’est que la voie d’eau du Hoyo provient d’une cuve où le pétrole était stocké ». Il existe actuellement 52 épaves dont 3 de pétroliers dans le lagon de Chuuk, 32 millions de litres de pétrole pourraient se retrouver libérés dans une dizaine d’années si rien n’est fait. Même si les épaves sont japonaises, elles se trouvent sur un territoire étranger, donc personne ne sait qui doit payer. Le gouvernement de Chuuk n’a pas les moyens de pomper le pétrole ou de consolider les épaves.

Media Query: