Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Vidéo : 60 Solutions contre le changement climatique

Projection des 60 solutions sur le mur des Nations Unies, septembre 2014 © OPS/UN
Projection des 60 solutions sur le mur des Nations Unies, septembre 2014 © OPS/UN

Le 23 septembre dernier, nous étions à New York à l’occasion du Sommet sur le Climat.

C’est à cette occasion que nous avons remis à Ban Ki-moon et à tous les chefs d’Etat présents le livre « 60 SOLUTIONS contre le changement climatique ». Ecrit par la Fondation GoodPlanet, le livre « 60 Solutions » nous rappelle que le réchauffement climatique n’est pas seulement un problème, c’est aussi et surtout une multitude de solutions et d’opportunités qui existent, et fonctionnent.

Il présente une sélection d’initiatives positives qui ont d’ores et déjà émergé de la société civile, dans les entreprises, les collectivités et même chez les individus. Toutes sont illustrées de photographies de Yann Arthus-Bertrand.

Durant la Climate Week, les Nations Unies ont également mis les 60 SOLUTIONS à l’honneur en projetant des photographies aériennes de Yann Arthus-Bertrand sur la façade du bâtiment de l’ONU.

Un beau moment que nous vous proposons de revivre par une vidéo montée début novembre, à l’occasion du passage à Paris de Rajendra Pachauri, président du GIEC, qui venait présenter les conclusions du cinquième rapport du GIEC aux ministres des Affaires Etrangères et de l’Ecologie, Laurent Fabius et Ségolène Royal.

Pour lire les 60 Solutions en ligne ou télécharger le livre, cliquer ici.

5 commentaires

Ecrire un commentaire

  • […] Le 23 septembre dernier, la Fondation GoodPlanet était à New York durant la Climate Week. Un beau moment que nous vous proposons de revivre en vidéo.  […]

    • jipebe29

    Il y a une seule solution, radicale et très efficace: dissoudre le GIEC, virer ceux qui, au sein de l’ONU, de l’OMM et de l’UNEP, on lancé ce delirium carbonum planétaire et ne cessent de prophétiser de terribles cataclysmes climatiques, laisser le climat évoluer tout seul, comme il le fait depuis la nuit des temps et cesser de dépenser des sommes pharaoniques pour des prunes.

    • CARASCO

    Les initiatives, l’imagination, la recherche de solutions, l’espoir > le peuple, surtout celui qui n’a pas les moyens de passer une partie de sa vie dans les avions…

    Le frein : les décideurs (finance et politique), et tous ceux qui, par confort et égoïsme, tiennent à défendre leur sacro saint « Carpe Diem »

    Qui gagnera ? Vie ou mort ?

    Daniel

    • xen

    « Dépenser des sommes pharaoniques pour des prunes » : oui et non car les idées qui dérangent le petit confort de chacun demandent beaucoup de marketing et communication et traduit à l’échelle mondiale, cela a un coût.
    Ok! celui qui critique devrait proposer une alternative!!

      • jipebe29

      Je faisais allusion aux financements débridés pour les travaux climatologues, aux dépenses inutiles pour les EnR, aux normes et règlements contraignants qui nous pourrissent la vie, restreignent notre espace de liberté, et nous coûtent très cher, aux bourses d’échange carbone qui réduisent notre compétitivité, aux plans climat-énergie des pays de l’UE, dont on voit les méfaits en Allemagne et en Espagne, et pas aux dépenses de propagande -marketing.

      Toutes ces dépenses pour traiter un problème qui n’existe pas se font au détriment des financements pour traiter les vrais problèmes actuels, dans le monde réel, et pas dans l’espace-temps surréaliste des modèles numériques.

      Voyez: http://dropcanvas.com/#SAn7p952RfNrCE

      et aussi:
      http://dropcanvas.com/#f4915J5BMuS64O

      Bonne lecture!…