Le loup, héros de « Vu Du ciel, ça continue » sur RMC découverte

Un loup photographié à Saint-Martin-de-Vésubie, dans le parc national du Mercantour, le 13 novembre 2012 © AFP/Archives Valery Hache
Un loup photographié à Saint-Martin-de-Vésubie, dans le parc national du Mercantour, le 13 novembre 2012
© AFP/Archives Valery Hache

Ce soir, le 11 novembre, RMC Découverte rediffuse « Vu du Ciel, ca continue », l’émission de Yann Arthus-Bertrand et de la fondation GoodPlanet. Cette émission aborde une question épineuse : quelle place sommes-nous capables de laisser à l’animal sauvage ? Nous en discutons avec Rémy Marion, spécialiste français de l’ours polaire, et Jean-Marie Ouary, fondateur de l’association Mille traces, basée dans le Vercors. et l’un des spécialistes français du retour du loup en France. Jean-Marie est un défenseur de ce prédateur, alors que la cohabitation avec les éleveurs est de plus en plus difficile. Selon lui, les dommages sur les troupeaux de brebis sont largement surestimés et techniquement évitables. Le grand prédateur est le bouc émissaire d’une filière ovine mise à mal par la concurence interantionale.

Aujourd’hui, quelle est la situation du loup en France ?

Jean-Marie Ouary. Aujourd’hui, 20 ans après son retour naturel à partir d’Italie, on compte environ 200 loups en France. Il progresse vers l’Ouest et le Nord-Est. Et même s’il a eu du mal à traverser la vallée du Rhône, le loup est désormais bien implanté en Ardèche. Des pionniers ont été identifiés dans les Cévennes. Mais le loup est un animal social, il faut qu’il y ait des meutes installées pour qu’il puisse se reproduire. Or, celles-ci ne sont pas en excellent état et c’est surtout à moyenne altitude, dans les zones qui sont moins habitées qu’il se sent à l’aise. Dans le Vercors, nous avons 3 meutes, dont l’une n’a que 2 individus.

Quels sont les dégâts pour les éleveurs ?

Si on additionne les dégâts de tous les superprédateurs présents sur le territoire, c’est-à-dire 200 loups, 150 lynx et 20 ours, on obtient entre 4000 et 5000 brebis pas an. C’est-à-dire 0,5 % de toutes les pertes recensées !

À titre de comparaison, les attaques de chiens peuvent atteindre 50 000 animaux par an minimum, soit dix fois plus. Il faut savoir qu’il y a en France 11 millions de chiens potentiellement divaguants, c’est-à-dire de chiens qui échappent à la surveillance de leur maître plus ou moins longtemps. Sur le Vercors, par exemple, ou les activités de mushing (activités sportives avec des chiens de traîneaux) sont très répandues, il y a 2000 chiens de traîneau pour 20 loups. Ces chiens (Husky et autres) sont en général plus gros que les loups. Ils mordent les moutons, les attaquent, les font fuir et parfois se précipiter dans des précipices. (Les moutons sont vraiment des animaux stupides, d’où l’expression moutons de Panurge !) Pour vous donner une idée, si un troupeau panique, il peut se jeter dans un précipice et 50 % des animaux peuvent mourir d’un coup. Alternativement, quand il pleut, les moutons se serrent les uns contre les autres. S’il y a un éclair, c’est 100 % des animaux qui sont électrocutés !

Alors, certes, le loup cause des dégâts aux troupeaux, mais les éleveurs « oublient » de dire qu’il y avait des dégâts avant son arrivée, et ils font peser sur lui tous leurs maux actuels. C’est plus facile !

Comment obtenez-vous de tels chiffres ?

Pendant longtemps, nous avons utilisé les chiffres communiqués par les assurances. Mais depuis que le loup est arrivé, ces chiffres ne sont plus disponibles, et surtout, on sait que désormais les déclarations sont faussées.

En effet, si un mouton est tué par un loup, l’éleveur est dédommagé par l’Etat. En revanche, si le mouton est tué par un chien, il faut que l’éleveur identifie le propriétaire de ce chien et aille en justice pour obtenir une compensation. Évidemment, mettre les pertes sur le dos du loup est bien plus simple. Et puis c’est un bouc émissaire idéal pour tous les problèmes de la profession. C’est pourquoi, désormais, pour obtenir des chiffres sur les attaques, nous utilisons la presse – et dans la région elle est très sensible à cette question – et nous nous rendons sur place pour vérifier les faits.

Existe-t-il des moyens de lutter contre les dégâts du loup ?

Bien sûr. Les bergers cohabitent avec les loups depuis des siècles et ont développé partout en Europe des stratégies efficaces. La principale repose sur l’utilisation de chiens dits molossoïdes : ils sont deux fois plus gros que les loups. Utilisés depuis longtemps en Turquie et dans l’ex Union soviétique, ils sont de plusieurs types : marennes des Abruzzes, mastine, kuvasz, berger d’Anatolie. Dans le Vercors, on utilise un chien appelé le montagne des Pyrénées ou Patou, qui est très efficace. Pour vous donner une idée de l’efficacité des ces chiens, les pasteurs kenyans font garder leurs troupeaux par des bergers d’Anatolie contre les lions, et ça marche !

Pourquoi ces chiens ne sont-ils pas davantage utilisés ?

Le loup est arrivé sur une filière complètement sinistrée et les éleveurs ne veulent plus faire le moindre frais. Ils ne gardaient plus leurs moutons, ils n’employaient même plus de bergers et ils ne veulent pas ne serait-ce que nourrir ces chiens – qui leur sont pratiquement offerts par l’Etat. Et tout cela à cause de l’affaire du Rainbow Warrior.

Quel est le rapport avec le Rainbow Warrior ?

Quand les services secrets français ont coulé le navire de Greenpeace et tué un photographe portugais, puis que les faux époux Turenge se sont fait arrêter, le gouvernement a dû négocier avec la Nouvelle-Zélande pour calmer l’affaire. À titre de compensation, la France a autorisé la Nouvelle-Zélande à exporter chez nous autant de moutons vivants ou morts qu’elle voulait. Or, les moutons néo-zélandais sont trois fois moins chers que les moutons français. La filière nationale a immédiatement été sinistrée. Elle ne survit depuis que grâce aux subventions, à une hauteur moyenne de 60%. Les mineurs du nord ou les sidérurgistes auraient apprécié une telle subvention !

Est-ce cela qui explique la différence avec la situation en Italie, où semblent coexister élevages et loups ?

Il y a de nombreuses différences avec la situation en Italie. La première est que les élevages transalpins sont principalement des élevages laitiers : les éleveurs doivent donc rentrer les animaux tous les soirs pour les traire. Or, le loup a beaucoup de mal à pénétrer dans les fermes. La deuxième est culturelle. En France, nous avons une image très négative de l’animal, au travers de contes comme le petit chaperon rouge. À l’inverse, Romulus et Rémus, les fondateurs de Rome, ont été nourris par une louve. Le loup y est donc mieux toléré – même s’il n’est pas toujours apprécié.

La réputation de loup tueur d’homme est par ailleurs complètement inappropriée. Jamais personne n’a pu prouver la moindre attaque de loup sauvage (non enragé) contre un homme – il y a même depuis des années une récompense au Canada pour celui qui en fournirait la preuve, et cette récompense n’a jamais pu être attribuée à quiconque.

Qu’en est-il dans le Larzac, et que pensez-vous des déclarations de José Bové qui invitait les éleveurs à tirer sur le loup ?

Sur l’arrivée du loup, on ne dispose pas encore de chiffre précis : les animaux qui ont été repérés sont des pionniers qui ne se sont pas encore installés et n’ont pas vraiment formé de meute. Ils sont probablement encore en train de jauger le territoire, avant de s’y installer. Et ils commencent à faire des dégâts, comme en Ardèche, par exemple.

Mais le Larzac est une région très dégagée – beaucoup plus que le Vercors – et donc plus facile à protéger par les chiens. Par ailleurs, l’essentiel des troupeaux est composés de laitières, qui sont rentrées la nuit. On aura donc encore moins de dégâts que dans les Alpes.

Pour ce qui est des déclarations de José Bové, avec qui nous avons beaucoup de combats en commun, il faut tout d’abord rappeler une chose. C’est que le loup est un animal protégé en France et que le tuer est illégal. Et il faut dire que mettre des armes dans les mains des gens, c’est dangereux.

Après, je pense que José veut glaner quelques sympathies auprès de ses amis dans la région, qui sont tous des éleveurs. Mais que dans cette déclaration, il n’y a ni réflexion écologique, ni réflexion citoyenne, et bien sûr, on en attendait davantage de sa part. Pourquoi utiliser le loup comme bouc-émissaire ? Les problèmes de l’élevage ne sont vraiment pas là !

Propos recueillis par Olivier Blond

L’association Mille traces (www.mille-traces.org) agit pour la protection, la découverte, le respect et l’amélioration de l’environnement. Elle mène diverses actions de sensibilisation sur les grands prédateurs en France, organise des formations pour guides, des sessions d’initiation à l’utilisation des plantes médicinales et mène depuis plusieurs années des campagnes de soutien aux gardes forestiers de plusieurs pays d’Afrique de l’ouest (Mali, Niger, Burkina-Faso, Togo, Benin, Sénégal).

13 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Giry

    Cet article résume ma pensée à 100% et cela fait maintenant plus de 10ans que mes bergers d’Anatolie sont au contact direct de mes animaux pour les protéger .

  • […] Dans "Vu du Ciel, ca continue", l'émission de Yann Arthus-Bertrand et de la fondation GoodPlanet : quelle place somme-nous capables au loup, et à l'animal sauvage en général ?  […]

  • Une vision lamentable et minable de l’élevage ovin qui manque de produits notamment de qualité. Une ignorance grave de la problématique notamment sur les prédations en niant la réalité des constats des agents de l’ONCFS bien en de ça de la vérité pour des raisons administratives et les moyens de protection (Cf. voir séminaire et ouvrage du CERPAM).
    Cette présentation propagandiste avec une association ouvertement sectaire ne peut qu’inspirer le dégoût et la révolte.

  • Voila du réchauffé qui ne va pas faire honneur à la chaîne qui le diffuse, car depuis, la quasi totalité des affirmations propagandistes ont été démenties et corrigées.
    Les attaques de chiens: alors qu’aucun troupeau n’avait besoin de mesures de protection avant l’arrivée du loup c’est expliqué ici: http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/du-nouveau-dans-chiens-errants-ou-loups.html

    « 20 ans après son retour naturel à partir d’Italie, on compte environ 200 loups en France. » – 20 ans après 1992, le chiffre officiel est en 2012 de 250 loups, chiffre qui était déjà officiellement 250 loups en 2011, c’est ici:
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/12/du-nouveau-dans-la-manipulation.html

    « C’est-à-dire 0,5 % de toutes les pertes recensées ! » oser comparer la prédation dans 9 départements avec l’ensemble des victimes (sans aucune référence du chiffre sorti tout droit de l’imaginaire de l’auteur) avec l’ensemble du troupeau national, comprenant les élevages non soumis à la prédation, même un enfant de cm2 n’aurait pas osé! (un peu comme si on comparait le nombre d’homicides en Corse au nombre de personnes menées au cimetière ou incinérées en France pour le minimiser). c’et expliqué ici : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html

    « À titre de comparaison, les attaques de chiens peuvent atteindre 50 000 animaux par an minimum, soit dix fois plus. Il faut savoir qu’il y a en France 11 millions de chiens potentiellement divaguants, » aucune référence encore une affirmation qui relève de l’idéologie comme le prouve la phrase qui suit :  » – Sur le Vercors, par exemple, ou les activités de mushing (activités sportives avec des chiens de traîneaux) sont très répandues, il y a 2000 chiens de traîneau pour 20 loups ».
    Voici la réalité sur le plateau du vercors, Il y a 1 organisateur de balade en chiens de traîneaux à Corrençon et 7 sur Vassieux avec ; entre 25 et 100 chiens chacun : moyenne à 40 Chiens = 320 chiens sur le Vercors. Même si l’on ajoute une 20aine de privés avec 1 ou 2 chiens chacun, on arrive à 320 +20 = 340 ou 360 chiens de traineaux. Bon poids…, allez disons 400. C’est expliqué ici : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/03/le-loup-victime.html

    « Pendant longtemps, nous avons utilisé les chiffres communiqués par les assurances. » Aucune statistique n’a jamais été disponible. La seule vérité est celle d’une étude faite par 4 organisme d’état qui conclue: Une étude approfondie a été réalisée sur 295 troupeaux et 143 000 ovins au pâturage. Les résultats révèlent une fréquence d’attaques par les chiens errants tous les cinq ans en moyenne pour un troupeau. Cela équivaut à un niveau de pertes inférieur à 20 000 victimes par an pour un troupeau national de 7 920 000 ovins en 2008 : un résultat quatre à trente fois inférieur aux chiffres sans fondements qui circulent encore trop souvent en France, mais tout à fait comparable aux données anglaises et italiennes. C’est ici : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/04/chiens-divagants-ou-loups.html

    « La filière nationale a immédiatement été sinistrée.  » Oui, mais les élevages victimes du loup sont ceux qui ne sont pas sinistrés, comme le dit si bien la profession «  »L’agneau de Sisteron se porte bien. Tellement bien, que la progression continue, ces trois dernières années, des agneaux présentés au label, labellisés puis vendus a atteint le plafond de l’offre. L’heure est donc à la réflexion pour les coopératives qui devront trouver des solutions pour remonter l’offre d’agneaux, ce qui revient à trouver de nouveaux éleveurs. » Vous trouverez ici un condensé du rétablissement de la vérité sur la plupart des affirmations idéologiques et fausses :
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/11/loup-lincroyable-aveuglement-ecologiste.html

    « Il y a de nombreuses différences avec la situation en Italie  » Aujourd’hui tout le monde sait que en Italie la situation es dramatique et pourrait etre résumée a ceci « en 2013 on a retrouvé plus de 200 cadavre de loups braconnés » sans compter ceux qui ne sont pas retrouvé . L’italie c’est expliqué ici:
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/en-italie-tout-va-tres-bien.html
    et Ici : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/10/en-italie-tout-va-bien-tome-ii.html

    En savoir un peu plus sur l’association mille trace : http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2011/11/milles-traces-est-beaucoup.html

    Franchement, comment une chaîne de média ose t’elle rediffuser ce tissus de mensonge qui aujourd’hui est considéré comme un article totalement a coté du véritable problème du loup!

    Ceux qui sont honnêtes avec eux même et avec leurs idées feraient mieux d’aller visionner ce reportage qui remet toutes les pendules a l’heure de la vérité sur le terrain:
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/11/pour-faire-suite-lincroyable.html

    • RG

    Le loup tout beau tout gentil etc… laissez moi …pleurer! on a des éleveurs qui perdent leur outil de travail qui était déjà très dur auparavant, leurs enfants qui ne continueront pas. Nos ancètres doivent se retourner dans leur tombe… On ne parle pas des troupeaux stressés…soit combien de dizaines de milliersde bêtes, les troupeaux seraient bien petits? …ou de centaines de milliers …? quand il y en a 5000 de tuées par an, je n’ai pas de certitude comme Mr OUARY , mais je n’ose même pas imaginer les conséquences… alors qu’on demande aux éleveurs de respecter la sensibilité des animaux d’élevage. et brebis, pour Mr OUARY, c’est un mouton est animal stupide…quelle prétention, Mr Ouary, c’est vous qui leur infligez la plus grande violence, et vous en vivez, vous en êtes fier même, mais vous ne l’avez pas compris!!!

      • Ney

      Vos encetres doivent se retourner dans leurs tombes parce que vous agissez comme des gamins! Vous n’etes dailleurs plus des bergers, et vous n’existez plus que grace au subvention de Bruxelles. J’avais du respect pour le metier du berger, mais la vous etes devenus ridicules!

  • Voila du réchauffé qui ne va pas faire honneur à la chaîne qui le diffuse, car depuis, la quasi totalité des affirmations propagandistes ont été démenties et corrigées.
    Les attaques de chiens: alors qu’aucun troupeau n’avait besoin de mesures de protection avant l’arrivée du loup c’est expliqué ici: http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/du-nouveau-dans-chiens-errants-ou-loups.html

    « 20 ans après son retour naturel à partir d’Italie, on compte environ 200 loups en France. » – 20 ans après 1992, le chiffre officiel est en 2012 de 250 loups, chiffre qui était déjà officiellement 250 loups en 2011, c’est ici:
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/12/du-nouveau-dans-la-manipulation.html

    « C’est-à-dire 0,5 % de toutes les pertes recensées ! » oser comparer la prédation dans 9 départements avec l’ensemble des victimes (sans aucune référence du chiffre sorti tout droit de l’imaginaire de l’auteur) avec l’ensemble du troupeau national, comprenant les élevages non soumis à la prédation, même un enfant de cm2 n’aurait pas osé! (un peu comme si on comparait le nombre d’homicides en Corse au nombre de personnes menées au cimetière ou incinérées en France pour le minimiser). c’et expliqué ici : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html

    « À titre de comparaison, les attaques de chiens peuvent atteindre 50 000 animaux par an minimum, soit dix fois plus. Il faut savoir qu’il y a en France 11 millions de chiens potentiellement divaguants, » aucune référence encore une affirmation qui relève de l’idéologie comme le prouve la phrase qui suit :  » – Sur le Vercors, par exemple, ou les activités de mushing (activités sportives avec des chiens de traîneaux) sont très répandues, il y a 2000 chiens de traîneau pour 20 loups ».
    Voici la réalité sur le plateau du vercors, Il y a 1 organisateur de balade en chiens de traîneaux à Corrençon et 7 sur Vassieux avec ; entre 25 et 100 chiens chacun : moyenne à 40 Chiens = 320 chiens sur le Vercors. Même si l’on ajoute une 20aine de privés avec 1 ou 2 chiens chacun, on arrive à 320 +20 = 340 ou 360 chiens de traineaux. Bon poids…, allez disons 400. C’est expliqué ici : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/03/le-loup-victime.html

    « Pendant longtemps, nous avons utilisé les chiffres communiqués par les assurances. » Aucune statistique n’a jamais été disponible. La seule vérité est celle d’une étude faite par 4 organisme d’état qui conclue: Une étude approfondie a été réalisée sur 295 troupeaux et 143 000 ovins au pâturage. Les résultats révèlent une fréquence d’attaques par les chiens errants tous les cinq ans en moyenne pour un troupeau. Cela équivaut à un niveau de pertes inférieur à 20 000 victimes par an pour un troupeau national de 7 920 000 ovins en 2008 : un résultat quatre à trente fois inférieur aux chiffres sans fondements qui circulent encore trop souvent en France, mais tout à fait comparable aux données anglaises et italiennes. C’est ici : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/04/chiens-divagants-ou-loups.html

    « La filière nationale a immédiatement été sinistrée.  » Oui, mais les élevages victimes du loup sont ceux qui ne sont pas sinistrés, comme le dit si bien la profession «  »L’agneau de Sisteron se porte bien. Tellement bien, que la progression continue, ces trois dernières années, des agneaux présentés au label, labellisés puis vendus a atteint le plafond de l’offre. L’heure est donc à la réflexion pour les coopératives qui devront trouver des solutions pour remonter l’offre d’agneaux, ce qui revient à trouver de nouveaux éleveurs. » Vous trouverez ici un condensé du rétablissement de la vérité sur la plupart des affirmations idéologiques et fausses :
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/11/loup-lincroyable-aveuglement-ecologiste.html

    « Il y a de nombreuses différences avec la situation en Italie  » Aujourd’hui tout le monde sait que en Italie la situation es dramatique et pourrait etre résumée a ceci « en 2013 on a retrouvé plus de 200 cadavre de loups braconnés » sans compter ceux qui ne sont pas retrouvé . L’italie c’est expliqué ici:
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/en-italie-tout-va-tres-bien.html
    et Ici : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/10/en-italie-tout-va-bien-tome-ii.html

    En savoir un peu plus sur l’association mille trace : http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2011/11/milles-traces-est-beaucoup.html

    Franchement, comment une chaîne de média ose t’elle rediffuser ce tissus de mensonge qui aujourd’hui est considéré comme un article totalement a coté du véritable problème du loup!

    Ceux qui sont honnêtes avec eux même et avec leurs idées feraient mieux d’aller visionner ce reportage qui remet toutes les pendules a l’heure de la vérité sur le terrain:

    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/11/pour-faire-suite-lincroyable.html

    • Yeti05

    Quel torchon !

    200 loups ? Non 300 chiffres officiels de l’ONCFS

    5000 Victimes non plus de 6000 sur le site de l’Etat consacré au loup et c’est sans compter les bêtes disparues.

    50000 victimes liées aux chiens, chiffre basé sur quelle étude ? quelle source ?

    11 millions de chiens « potentiellement divaguants » ? Impossible , il est estimé partout 8 millions de chiens en France.

    Animaux stupides ? sans doute moins que cet interviewé, ancien plombier autoproclamé spécialiste.

    A noter que les constats « loup » sont effectués par des agents assermentés de l’Etat, chien ou loup la décision finale n’est pas du ressort de l’éleveur.

    Quand à l’Italie, ça se passe tellement bien, qu’il y est découvert entre 80 et 100 loups braconnés chaque année …

    Quand à la concurrence ovine internationale, est constituée essentiellement de la Grande Bretagne, Irlande, Australie, et Nouvelle Zélande.

    Curieux, tous ces pays n’ont pas à souffrir….de la présence de loups sur leur territoire.

    • Amarok

    Un documentaire équilibré qui tranche avec les commentaires et propos haineux de certains bileux multi-récidivistes mais néanmoins pluri-subventionnés…

    • William DAMOUR

    Et si nous parlions du danger du Patou lui-même ! Les randonneurs à pied ou en VTT sont de plus en plus nombreux à être victimes d’attaque ou de morsure de chiens « Patous » dans les alpages, les agressions augmentant année après années, en quantité comme en gravité. Une pétition a été mise en ligne, dont l’objet vise, non à jeter l’opprobre sur une profession ou la mettre en difficulté, mais bien à parvenir à une solution qui permettrait aux randonneurs de se déplacer sans crainte d’être attaqué. C’est une cause importante.. partagez auprès de vos amis randonneurs, merci ! http://www.change.org/p/mme-ségolène-royal-pour-en-finir-avec-les-agressions-de-patous-sur-les-randonneurs-en-montagne?recruiter=181019536&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

  • Le loup est-il vraiment un héros vue du ciel ?

    On en parle, et aussi de la lamentable introduction de propagande mensongère de M. Ouary
    http://www.pyrenees-pireneus.com/Ecologistes-Ecologie/GoodPlanet/2014-11-10-Loup-est-il-vraiment-heros-vue-du-ciel.php#1

  • […] Lire notre interview de Jean-Marie Ouary […]

Le typhon Molave traverse les Philippines, 70.000 personnes évacuées

Lire l'article

Californie : violent feu de broussailles, 60.000 personnes évacuées

Lire l'article