Genève : manifestation écologiste au terminal des jets privés

jets privés geneve

Banderole déployée par une centaine de militants du mouvement écologiste Extinction Rebellion pour bloquer l'accès au terminal de l'aéroport de Genève réservé aux jets privés, le 16 novembre 2019 © AFP Fabrice COFFRINI

Genève (AFP) – Une centaine de personnes se sont rassemblées samedi à l’aéroport de Genève à l’appel du mouvement écologiste Extinction Rebellion pour bloquer l’accès au terminal réservé aux jets privés, et exiger la fin de ce mode de transport jugé « absurde » face à l’urgence climatique.

Les manifestants sont restés assis pendant plusieurs heures devant trois entrées du terminal afin d’en bloquer l’accès, entourés par des protestataires portant des brassards avec le logo de Extinction Rebellion qui ont joué de la musique, chanté ou dansé.

« Nous sommes confrontés à une urgence climatique totale », a déclaré à l’AFP le porte-parole d’Extinction Rebellion Micael Metry, affirmant que le choix de bloquer un aéroport privé était pertinent. « Les jets privés émettent 20 fois plus de CO2 par passager que les avions normaux », a-t-il ajouté.

Le mouvement tient à « dénoncer l’absurdité complète et l’injustice de ce moyen de transport qui est utilisé par une infime partie de la population », a-t-il expliqué.

Sonia Ediger, venue de Lausanne pour prendre part à cette action, a appelé « les puissants du monde » qui voyagent à bord de jets privés « à descendre de leur nuage ».

D’importants effectifs de la police de Genève ont surveillé à distance pendant plusieurs heures cette manifestation non autorisée.

En milieu d’après-midi, la police a demandé aux manifestants de s’identifier et de quitter les lieux, ce qu’ils ont fait pacifiquement.

Le porte-parole de la police Silvain Guillaume-Gentil a déclaré que la décision de retenir ou non des charges contre ces protestataires devait encore être prise.

Le mouvement Extinction Rebellion prône la désobéissance civile et des actions non violentes « pour un changement radical pour minimiser les risques d’une extinction de l’espèce humaine et d’un effondrement écologique ».

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Michel CERF

    Je suis d’accord mais que représente la pollution des jets privés par rapport à l’ensemble des moyens de transport ?

    • Claude Renaud

    Je vous trouve bien conciliant avec les pollueurs et les riches, Michel. Ces gens-là voyagent à longueur
    d’années. Carlos Gohn se vantait de passer 100 nuits par an dans son jet privé. Avec un tel raisonnement, vous admettez que chacun peut faire ce qu’il veut, et c’est bien pour ça qu’on aura
    pas de solution au problème climatique. Le facteur humain, et l’égoïsme des gens. Nous sommes
    loin de l’éthique, le partage, la conscience écologique. Le problème est qu’il y a beaucoup plus de
    pyromanes que de pompiers.
    Nous courons à la catastrophe ….

L’hydrogène sera vraiment révolutionnaire si il est produit à partir des renouvelables

Lire l'article

Climat : pour l'Antarctique et le niveau des mers, chaque degré compte, selon une étude

Lire l'article