Sydney noyée dans un nuage de fumée âcre provoqué par des incendies

sydney

Des vents forts ont poussé vers Sydney des nuages de fumée qui entouraient le 31 octobre 2019 des monuments icôniques comme l'Opéra et le pont du port de la ville © AFP Saeed KHAN

Les habitants de Sydney se sont retrouvés jeudi confrontés à un nuage de fumée âcre provoquant des quintes de toux, provoqué par des incendies hors de contrôle dans les campagnes au nord de la principale métropole d’Australie.

Les autoritaires sanitaires de la ville ont conseillé aux habitants souffrant de problèmes respiratoires d’éviter toute activité physique à l’extérieur.

« Si vous voulez vraiment éviter la fumée, la meilleure chose que vous puissiez faire, c’est de rester chez vous et de fermer vos portes et fenêtres », a expliqué le ministre de la Santé de Nouvelle-Galles du Sud Richard Broome.

Sydney est la capitale de la Nouvelle-Galles du Sud, le plus peuplé des Etats australiens situé dans le sud-est de l’île continent.

Les pompiers sont à pied d’œuvre pour tenter de contrôler des dizaines d’incendies qui ont déjà brûlé plus de 2.000 hectares. Le vent a poussé vers Sydney la fumée, qui « persistera durant plusieurs jours et ne se dissipera que durant le week-end », selon les pompiers.

Selon les autorités locales, la qualité de l’air est « mauvaise », avec une concentration de particules supérieure à celle de villes comme Bangkok, Jakarta ou Hong Kong.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • Je suis de tout coeur avec ces habitants de Sydney. J’y passais régulièrement tout comme à Melbourne, Brisbane et Adelaide. Navigateur, j’étais sidéré par la beauté des fonds de la mer de corail , la musique que nous écoutions dans des pub ou autres bars par des professionnels dans leur genre. Ce continent ne m’a laissé que de véritables émotions.

Prises accidentelles de dauphins : des scientifiques recommandent de nouvelles mesures

Lire l'article