Brésil: Bolsonaro exige une enquête rapide sur la pollution aux hydrocarbures

pétrole

Photo diffusée le 27 septembre 2019 par le secrétariat à l'Environnement du Sergipe montrant une nappe de pétrole se déversant d'un barril échoué sur une plage de Barra dos Coqueiros © ADEMAS/AFP/Archives HO

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, a ordonné samedi aux services compétents de mener avec célérité leur enquête pour identifier les responsables de la pollution aux hydrocarbures survenue récemment sur quelque 125 plages du nord-est du pays.

Selon un message publié sur Twitter par le ministre de l’Environnement, Ricardo Salles, le président a demandé aux instances compétentes « d’enquêter sur les causes et déterminer les responsabilités » sur ce phénomène et de rapporter « dans un délai de 48 heures » les résultats.

La police a déjà annoncé mercredi dernier l’ouverture d’une enquête pour évaluer la possibilité d’un « crime environnemental » suite à l’apparition de nombreuses galettes de pétrole sur de nombreuses plages du Brésil.

Cette pollution, constatée depuis début septembre sur des plages de huit États brésiliens, a déjà causé la mort de tortues marines.

« Les premiers éléments montrent que le pétrole qui pollue toutes ces plages aurait la même origine, qui n’a toujours pas été déterminée », a indiqué l’agence environnementale publique Ibama.

Des images de grandes galettes noires au milieu du sable sur des plages paradisiaques du nord-est circulent depuis plusieurs semaines dans les médias brésiliens.

La compagnie pétrolière publique Petrobras a accepté de prendre part au nettoyage des plages, bien qu’elle assure que les analyses de prélèvements montrent que ce pétrole « n’est ni produit ni commercialisé par l’entreprise ».

Le secrétariat à l’Environnement du Sergipe, un des États touchés, a diffusé des photos sur lesquelles on peut voir un baril rouge et jaune échoué sur le sable, au-dessus d’une grande tache noire.

« Des barils ont été retrouvés sur la côte du Sergipe. Ces galettes de pétrole pourraient provenir de là », a déclaré ce secrétariat dans un communiqué.

© AFP

Ecrire un commentaire

Comment nous avons découvert trois nouvelles espèces de manchots dans l’océan Austral

Lire l'article