Incendies en Australie, suivez la situation

Blocage d’un quai de Seine à Paris par Extinction Rebellion

manifestation

Des militants écologistes d'Extinction Rebellion (XR) assis en travers du quai de la Mégisserie, pour bloquer le passage Place du Chatelet et le pont au Change, le 7 octobre 2019 © AFP JACQUES DEMARTHON

Quelques centaines de militants écologistes d’Extinction Rebellion (XR) bloquaient lundi un pont sur la Seine et un quai très fréquenté de Paris, a constaté un journaliste de l’AFP, au premier jour officiel d’une série d’actions dans le monde entier.

Les manifestants ont déployé vers 15h30 des bottes de paille en travers du quai de la Mégisserie puis se sont assis sur la chaussée, bloquant également la place du Châtelet et le pont au Change qui mène vers l’île de la Cité, tout près de la préfecture de police.

« Ici on se rebelle », « Ici on joue », pouvait-on lire sur des banderoles déroulées sur le pont, où trônait également un bateau bleu aux voiles frappées du logo reconnaissable de XR, un sablier stylisé à l’intérieur d’un cercle.

« Il faut qu’on se lève partout dans le monde pour faire changer les choses », a déclaré à l’AFP Aurore, 27 ans. « Nos gouvernements ne font rien, ou ils mentent », a-t-elle ajouté.

Les « anges gardiens » en veste orange du mouvement, chargés de maintenir le calme, ont pris place entre les manifestants assis par terre et les forces de l’ordre bloquant l’accès à la rue du Palais de justice.

Extinction Rebellion, tout jeune mouvement né il y a un an au Royaume-Uni, prévoit des actions coup de poing tous les jours à partir de lundi dans 60 villes du monde, notamment Londres où les militants veulent bloquer le centre ville pendant deux semaines.

A Paris, ils avaient anticipé cet événement mondial en occupant pendant 17 heures le week-end dernier le centre commercial Italie 2.

© AFP

6 commentaires

Ecrire un commentaire

  • NON je ne pense pas que nos gouvernements mentent. Je crois plutôt qu’ils voudraient bien faire quelque chose mais ils ne savent pas quoi. Ou bien ils n’ont pas confiance en ceux qui ont assez de connaissances pour décider ce qu’il faut faire

      • Michel CERF

      D’accord avec vous ;

    • sophie

    Les gouvernements ne passent pas leur temps à prendre les gens pour des imbéciles, à mentir, à ne penser qu’aux riches, etc…

    Stop aux fakes et hoax de citoyens haineux , stop aux manipulations et instrumentalisations politiques (des extrêmes gauche et droite plus particulièrement) qui ne savent pas ( en France, ouf!) ce qu’ est la gestion d’ un pays dans toute sa complexité.

    Stop à l’ irresponsabilité des citoyens qui veulent le beurre , l’ argent du beurre, le sourire de la crémière et manquer de respect à la crémière ( on a déjà la Corse qui nous coute un bras ; ça suffit)

    Merci de prendre connaissance de ce que font et ne font pas les pays du G7, et de bien comprendre que sans des efforts conséquents et constructifs de la part de tous les citoyens, RIEN ne pourra se faire. https://reseauactionclimat.org/g7-2019/

    Enfin merci de comprendre que pour agir à notre niveau de citoyen, ce n’ est pas essentiellement une question d ‘ argent mais de bonne volonté, d’ état d’ esprit( ça fait même économiser de l’argent)

    • La Corse manque de respect …..à l’état colonial français ? Bravo Sophie.

  • Pour Michel CERF
    Ma conviction à ce sujet viens de
    Auguste Detoeuf Barenton confiseur:
    « Que  la  confiance  s’étiole  la  crise  couve  ;  qu’elle  grandisse,  l’argent  circule,  l’industrie s’anime,  le  rendement  de  l’ouvrier  s’accroit,  les  relations  commerciales  deviennent  faciles et  rapides,  on  gagne  du  temps  et  la  collectivité  s’enrichit ». 

    Pour Sylvie
    Je vous rejoins: il faut se méfier des extrêmes et prendre en compte que la vérité est souvent au milieu.
    Le probleme pourrais bien devenir l’urgence. Je crains qu’il ne faille franchir le chemin qui mène à la transition énergétique rapidement alors qu’il trace sa route entre deux précipices : d’un côté « le conservatisme », de l’autre et selon la nature du relief, l’ignorance, le mensonge, l’obscurantisme ou la bêtise humaine.

    Je suis convaincu que ce bon chemin qui à été difficile à trouver est concentré dans les 3 mots: SOLEIL, EAU, ECONOMIE,

    Un chemin qui est résumé dans un fichier en préparation que je destine à l’IESF et à l’AFPAC. Voir

    https://www.dropbox.com/s/htug85sqthm101i/afpac.txt?dl=0

    Ce fichier texte qui n’est ni fakes ni hoax devrait satisfaire vu qu’il prend en compte l’économie au sens large à savoir non seulement l’économie de l’individu mais celle des pays.

    Je ne pense pas être un irresponsable qui veux le beurre et l’ argent du beurre. Il faudra effectivement des efforts conséquents, constructifs et equilibrés entre les états et l’individu.

    Nous sommes en effet « tous » concernés. quand je dis « tous » je pense uniquement aux gouvernements des pays européens inclus dans le G7 tels que l’Allemagne, la France, l’Italie et cela va de soit à chacun des citoyens qui constitue ces pays.

    Ceci en regrettant que l’Angleterre n’est pas comprise il vaut mieux rester avec nous.

    Cela pour la simple raison que l’Europe est seul dans ses décisions et dans la défense de ses intérêts comme l’a clairement expliqué Jacques Attali

    Quant au fait qu’il va falloir FAIRE, et commencer à agir, cela est principalement et quoiqu’en pense Sylvie une question d ‘argent.
    il y a une solution à ce probleme et ce point été évoqué dans le fichier texte ci-dessus

  • J’ai oublié l’essentiel

    Le probleme pourrait bien devenir l’urgence. Je crains qu’il ne faille franchir le chemin qui mène à la transition énergétique rapidement et SANS TRÉBUCHER alors qu’il trace sa route…………….

En Antarctique, multiplication inquiétante de records de chaleur

Lire l'article