La « gentille fillette » Greta Thunberg raille Poutine

greta

Greta Thunberg s'exprime lors d'un sommet de l'ONU sur le climat le 23 septembre 2019 © AFP/Archives TIMOTHY A. CLARY

La Suédoise Greta Thunberg, symbole de la conscience climatique de la jeunesse, a tourné en dérision sur Twitter des déclarations du président russe Vladimir Poutine, qui la qualifiait cette semaine de « gentille fillette ».

Sur son profil Twitter, l’influente militante écologiste de 16 ans, qui compte 2,7 millions d’abonnés, se présente désormais comme une « adolescente gentille mais mal informée », une référence aux piques lancées par M. Poutine mercredi.

Le président russe avait alors commenté le discours bouillant de Greta Thunberg le 23 septembre au cours de l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

« Je suis sûr que Greta est une gentille fillette très sincère, mais les adultes doivent tout faire pour ne pas conduire les adolescents et les enfants dans des situations extrêmes; ils doivent les protéger d’émotions excessives qui peuvent les détruire », avait réagi M. Poutine.

Il avait ajouté ne pas partager pas « l’enthousiasme général » après le discours de Greta Thunberg.

« Personne n’a expliqué à Greta que le monde actuel est compliqué et multiforme, qu’il se développe vite et que des gens en Afrique et dans beaucoup de pays asiatiques veulent vivre au même niveau de prospérité qu’en Suède », avait poursuivi le maître du Kremlin.

« Le fait que des jeunes et des adolescents attirent l’attention sur les grands problèmes d’aujourd’hui, y compris en matière d’écologie, est une bonne chose. C’est très bien, il faut absolument les soutenir », avait-t-il encore dit.

Dans sa biographie sur Twitter, Greta Thunberg a déjà ironisé sur des propos de Donald Trump la concernant. Elle s’y présentait comme « une jeune fille très heureuse qui regarde vers un avenir brillant et merveilleux », reprenant mot pour mot des déclarations du président américain.

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

  • En réagissant sur twitter aux propos du president Trump elle a du lire sur Goodplanet qu’il y a le  »mauvais » et le  »bon » COP un peu comme il y a le mauvais et le bon cholestérol.

    Le  »mauvais COP » c’est faut-il le rappeler l’enfer du « consommer plus », illustré par ces COP 18,19, 21, 22, 23 etc… et tous ces voyages internationaux convergeant vers le pays organisateur. Un enfer pavé de bonnes intentions certes, mais absent de pragmatisme qui nous entraîne années après années vers l’aggravation de notre empreinte écologique

    Le  »bon COP », c’est celui du « consommer moins » associé à la pompe à chaleur qui est par définition le rapport entre
    l’énergie thermique qui arrive dans le logement et l’énergie électrique nécessaire pour produire cette énergie thermique

    Faut-il rappeler que pour un besoin thermique de 1 kWh

    – on paye 1 kWh avec un COP de 1 lorsque l’on se chauffe avec des radiateurs électriques
    – on paye 0,5 kWh avec une mauvaise pompe à chaleur ayant un.COP de 2
    – on paye 0,3 kWh avec un COP de 3.3 correspondant à une pompe à chaleur à compresseur qui échange sur l’air
    – on paye 0,2 kWh avec un COP de 5
    correspondant à une pompe à chaleur à compresseur qui échange sur l’eau

    Le scientifique n’ignore pas que le  »mauvais et le bon COP » sont illustrés par les formules suivantes concernant le comportement physiques des systèmes et faisant intervenir les températures à la source chaude Tc et à la source froide:Tf exprimées en °K
    Pour les chaînes énergétiques que nous devons abandonner (Tc-Tf)/Tc plus petit que 1 d’une part et
    Pour les chaînes énergétiques que nous devons développer Tf/(Tc-Tf) plus grand que 1 d’autre part.
    Formules qui justifient les chiffres qui précèdent

    • Michel CERF

    c’est très bien de s’alarmer au sujet du climat , la jeunesse a raison , mais comme le dit Mr . Poutine gouverner n’est pas simple dans un monde tellement complexe .

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article